Huffpost Algeria mg

Education nationale: des prélèvements sur les salaires des enseignants grévistes

Publication: Mis à jour:
BENGHEBRIT
A picture taken on March 9, 2015 shows Algerian Education Minister Nouria Benghebrit at her office in Algiers.Benghebrit has proposed that for the first two years of primary school, teachers be allowed to give lessons in dialect to help children master the standard language. AFP PHOTO / STR (Photo credit should read STR/AFP/Getty Images) | STR via Getty Images
Imprimer

La ministre de l'Education nationale Nouria Benghebrit a affirmé dimanche à Alger, que les enseignants grévistes subiront des prélèvements sur salaires estimant que cette mesure est "normale et légale".

La ministre a précisé en marge d'une rencontre d'information sur la plate-forme nationale numérique de recrutement que les prélèvements sur les salaires des enseignants ayant observé une grève les 17 et 18 du mois en cours- un mouvement de protestation qui est prévu d'être reconduit lundi et mardi- sont une mesure "normale et légale", car "les lois de la République doivent être appliquées dans tous les cas".

Mme Benghebrit a affirmé que le partenaire social "connaît les lois de la République notamment concernant les grèves", faisant allusion aux prélèvements sur les salaires.

Treize syndicats autonomes de différents secteurs relevant de la fonction publique dont l'Education nationale, la Santé et la Réforme hospitalière, la Formation et l'Enseignement professionnels et les Collectivités locales avaient appelé à une grève les 17 et 18 octobre pour revendiquer l'annulation du projet de loi relatif à la retraite, et leur association à l'élaboration du nouveau code du travail.

Le secrétaire général du syndicat national des travailleurs de l'Education Abdelkrim Boudjnah a affirmé que la grève prévue les 24 et 25 octobre est maintenue, soulignant que le mouvement de protestation "se poursuivra jusquÆà satisfaction des revendications".

De son côté, le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs de l'Education affiliée à l'Union nationale des travailleurs algériens (UGTA), Chabekh Ferhat a estimé que "les enseignants grévistes ont été induits en erreur concernant le calcul de la retraite".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.