Huffpost Algeria mg

Bouteflika veut accélérer la mise en place de l'Autorité de régulation de la presse écrite

Publication: Mis à jour:
ALGERIA NEWSPAPERS
El Watan newspaper title on the closure of the El Watan TV more chain broadcasting on that channel in an interview Madani Mezrag, former head of the Islamic Army of salvation (AIS), the armed wing of the Islamic Front of salvation (FIS) and the order of the Ministry of Communications, in Algiers, Algeria, on October 13, 2015. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto) (Photo by NurPhoto/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika a exhorté la corporation de la presse écrite et les autorités publiques concernées à oeuvrer ensemble pour accélérer la mise en place de l'Autorité de régulation de la presse écrite.

"Je saisis cette heureuse occasion pour exhorter la corporation de la presse écrite et les autorités publiques concernées à oeuvrer ensemble pour accélérer la mise en place de l'Autorité de régulation de la presse écrite, stipulée par la loi", a indiqué le président Bouteflika dans un message à la veille de la célébration de la journée nationale de la presse, célébrée le 22 octobre de chaque année.

LIRE AUSSI: Journée nationale de la presse: Bouteflika critique la presse électronique et veut une "régulation"

Le Chef de l'Etat a émis le voeu que cet organe "soit lui aussi "un espace pour établir davantage de compréhension entre le pouvoir et la presse écrite et aider la presse algérienne à améliorer sa performance, non seulement en termes de liberté d'opinion, de diversité d'idées et de convictions mais également pour la consécration de la certitude que nous sommes, aussi différentes que soient nos obédiences, un peuple uni et unique et que nous n'avons d'autre patrie que l'Algérie".

Le président de la République a rappelé que "l'Algérie s'est dotée d'une législation dont nous pouvons nous enorgueillir en ce sens qu'elle a permis à notre pays d'occuper une place importante en terme de reconnaissance et de consécration de la liberté de la presse".

"Tous ces acquis, nouvellement instaurés ou formellement confirmés par l'amendement constitutionnel, visent à conforter les étapes positives que nous avons franchies dans la matérialisation sur le terrain du Code de l'information, notamment l'institution de l'Autorité de régulation de l'audio-visuel (ARAV)", a rappelé le président de la République qui a souhaité voir cette dernière "contribuer à la promotion de ce volet du paysage médiatique national et l'aider à aller vers plus de professionnalisme au service et dans l'intérêt de la société".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.