Huffpost Maroc mg

Les parquets marocains, français, espagnols et belges réunis à Paris contre le terrorisme

Publication: Mis à jour:
PARIS
REUTERS/Philippe Wojazer
Imprimer

JUSTICE - C'est une réunion au sommet qui s'est ouverte ce vendredi 21 octobre à Paris. Les parquets marocains, français, espagnols et belges sont réunis dans la capitale française pour faire le point sur la lutte contre le terrorisme et le niveau de risque qu'il présente actuellement.

La délégation marocaine est menée par Hassan Daki, procureur général du roi à la Cour d'appel de Rabat. La justice française est représentée par François Molins, Procureur de la République de Paris tandis que Javier Zaragoza, procureur de l'Audience nationale à Madrid, a fait le déplacement pour le compte de l'Espagne. Enfin, Frédéric Van Leeuw, le procureur fédéral belge, est également présent.

Ce groupe quadripartite des parquets antiterroristes a été crée en 2006, rapporte l'agence de presse espagnole EFE. Il vise à renforcer la coopération et la transmission d'informations entre les quatre pays afin de lutter plus efficacement contre la menace terroriste.

Le Maroc a régulièrement aidé ces pays dans le secteur de l'anti-terrorisme. Abdelhalk Khiame, le directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), avait déclaré en septembre dernier à l'hebdomadaire français Le Journal du Dimanche que ce sont" les renseignements marocains" qui ont permis de le localiser Abdelhamid Abaaoud, l'un des terroristes responsables des attaques du 18 novembre 2015.

De même, la BCIJ avait prévenu les services français d'une menace imminente en leur envoyant le 22 juillet une photo d'Abdel Malik Petitjean. Quatre jours plus tard, ce dernier égorgeait un prêtre dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray en compagnie d'Adel Kermiche, un autre terroriste.

LIRE AUSSI: