Huffpost Maroc mg

Mounib à Benkirane: "Merci, mais notre place est dans l'opposition"

Publication: Mis à jour:
MOUNIB
Mounib à Benkirane: "Merci, mais notre place est dans l'opposition" | DR
Imprimer

GOUVERNEMENT - Alors que le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) et chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait adressé une invitation à la coordinatrice de la Fédération de la gauche démocratique (FGD Nabila Mounib, dans le cadre des consultations avec les dirigeants des partis politiques, celle-ci a tenu à rappeler une nouvelle fois que la FDG sera dans l'opposition.

"Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a pris contact avec nous pour nous rencontrer dans le cadre des consultations pour la formation d'un gouvernement. Nous l'avons remercié de cette invitation et lui avons dit que notre place n'était pas dans la majorité gouvernementale, mais plutôt dans l'opposition démocratique", a déclaré celle qui est également secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), lors d'une conférence organisée ce vendredi matin à la Faculté des lettres et des sciences humaines, à Rabat.

Selon Mounib, citée par Alyaoum24.com, les deux représentants de la FDG à la Chambre des représentants feront de "l'opposition démocratique" et non "une opposition ordinaire".

La coordinatrice de la FDG a a toutefois assuré que, même si cette dernière "sera dans l'opposition, elle soutiendra toute initiative entreprise dans l'intérêt de la nation".

Ces nouvelles déclarations interviennent un jour après l'annonce par Nabila Mounib de son refus de rencontrer Abdelilah Benkirane, et ce via la presse arabophone.

Le PJD n'avait alors pas tardé à réagir. Dans un communiqué publié jeudi sur le portail officiel du parti, celui-ci rappelle que "la coutume politique veut que le chef de gouvernement désigné rencontre les différents partis représentés au parlement, dans une démarche de consultation, de dialogue et d'échange de points de vue, nonobstant la possibilité, ou non, de participer au gouvernement".

LIRE AUSSI: