Huffpost Tunisie mg

Les Journées cinématographiques de Carthage 2016 débutent le 28 octobre: 68 films en compétition officielle et de nombreuses surprises

Publication: Mis à jour:
JCC
Facebook/JCC
Imprimer

Sur les lieux de l'attentat qui avait ciblé, mardi 24 novembre 2015, un bus de la garde présidentielle (rue Medhat Pacha), une tente a été installée jeudi pour l'annonce du programme complet de la 27ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage qui fêtent cette année leur cinquantenaire.

Une minute de silence a été observée par les représentants des médias tunisiens et étrangers présents, à la mémoire des gardes tués lors de cet attentat qui avait coïncidé avec le troisième jour des JCC. Le festival avait pourtant poursuivi la programmation grâce à l'unité de tous, cinéphiles et professionnels du cinéma", a déclaré Ibrahim Letaif, directeur des JCC, lors de la conférence de presse tenue en présence notamment du réalisateur Mohamed Challouf, chargé de la programmation spéciale du cinquantenaire.

Un budget global de près de trois millions deux cent mille dinars est réservé à cette édition cinquantenaire prévue du 28 octobre au 5 novembre prochain, a déclaré le directeur des JCC précisant que la contribution de l’Etat s’élève à deux millions quatre cent mille dinars, soutient du ministère des Affaires Culturelles et du Centre national de l’image et du cinéma (CNCI), alors que la somme restante revient aux sponsors.

Aux JCC Cities, le festival prévoit une programmation spéciale dans 14 régions avec des projections dans des salles à ciel ouvert aménagées spécialement pour cette session anniversaire qui débutera le 28 octobre et se poursuivra quatre jours après la fin du festival, a déclaré Ibrahim Letaif.

68 films en compétition officielle

Soixante-huit films, documentaires et fictions, sont au menu du cinquantenaire des JCC qui verra une programmation spéciale des 50 ans de ce festival arabe et africain qui continue depuis son lancement en 1966 de drainer un grand nombre de cinéastes du Contient africain ainsi que du monde arabe et le reste du monde.

La compétition officielle réunira une sélection de 18 longs-métrages dont quatre films tunisiens en plus de dix-neuf (19) films dont trois tunisiens dans la section des courts-métrages. Seront représentés dans ces deux sections, des films documentaires et de fiction issus de pays arabes et africains, à savoir; l’Algérie, Le Maroc, la Syrie, l'Iraq, l'Egypte, la Palestine, la Jordanie, le Qatar, le Madagascar, le Bahreïn, le Liban, l’Arabie Saoudite, le Rwanda, le Tchad, le Sénégal, le Burkina Faso, l'Afrique du Sud, le Cameroun, l’Ethiopie, le Soudan, le Mozambique et l’Ouganda.

La section des longs-métrages, verra la présence d’un jury international présidé par le mauritanien Abderrahmane Sissako et qui réunira également Dyana Gaye (Sénégal), Giovanna Taviani (Italie), Khaled Youssef (Egypte), Marc Irmer (France), Amina Chouikh (Algérie) et Abd el Halim Massaoudi (Tunisie).

Dix-huit films sont retenus dans la section "Carthage Ciné-promesse" des co-productions de Tunisie, d’Egypte, de Syrie, de Mauritanie, du Liban du Nigeria, du Togo, du Sénégal mais aussi d'Italie, de France, de Belgique, de la Suisse, d’Allemagne, d’Espagne, du Portugal, de Serbie, des Etats-Unis d’Amérique, du Venzuela et de l’Inde.

Un seul jury choisira les meilleurs films parmi ceux qui figurent dans les sections des courts-métrages et celle de "Carthage ciné promesse". Présidé par la Burkinabée N’DIAY E Maimouna, le jury est aussi composé de Naoun Mariam (Egypte), Amabra Malik (Tunisie), Cvikova Ludmila (Pays bas) et Choukair Ramzi (Syrie).

La section "Première Œuvre " baptisée "Prix Tahar Cheriaa " regroupe une sélection de treize (13) films dont deux films tunisiens avec un jury première présidé par le tunisien Sofian Al Fani et composé du Libanais Paul Baboudjian, la Marocaine Farida Belyazid et les Français Michel Faucon et Mirelle Fanon Mendes France.

Programme spécial cinquantenaire des JCC

Le cinquantenaire des JCC réservera le prix du 50ème au cinéaste tunisien Ferid Boughdir pour sa passion pour la cinéphilie et son engagement pour le septième Art et les JCC en particulier.

Une série d’hommages sera rendue à des cinéastes et hommes du cinéma décédés dont en particulier Kalthoum Bornaz, une cinéaste disparue en 2016 et considérée parmi les pionnières des femmes cinéastes en Tunisie, en plus de l’Egyptien Youssef Chahine, le Sénégalais Djibril Diop Mambét, le Burkinabé Idrissa Ouedraogo et l’Iranien Abbas Kiarostami.

Pour cette édition cinquantenaire a été édité un livre intitulé "JCC 50+ MEMOIRE FERTILE", conçu et dirigé par Khemais Khayati. Présenté sous forme d’album où figurent des images de toutes les sessions de 1966 à 2015, le livre comprend aussi un entretien avec Tahar Cheriaa, une présentation de Tanit, ainsi que des témoignages d’une cinquantaine de critiques tunisiens, arabes, africains, européens et québécois.

Le moment fort du cinquantenaire sera marqué par la projection d'une sélection des films primées et ceux qui ont marqués les éditions précédentes des JCC depuis 1966 jusqu’à 2012. Quatre films restaurés avec le soutien de la cinémathèque royale de Belgique figurent au menu de la programmation spéciale du cinquantième anniversaire.

Un hommage spécial sera rendu aux pionniers du cinéma africain par la fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) qui sera présente avec quatre documentaires sur le parcours de Zalika Rahmatou Keita, Gadalla Gubara, Ousmane Sembene, Sotigui Kouyaté et Tahar Cheria.

Il y aura également une sélection de sept films de fiction choisis par la Fédération africaine des critiques de cinéma (FACC). Un colloque intitulé "Patrimoine cinématographique en péril" sera organisé les 29 et 30 octobre en partenariat avec l’Académie tunisienne des sciences, des Lettres et des Arts "Beit al Hikma" et la FEPACI.

Sections parallèles, Takmil et programmations habituelles

Dans la section parallèle, une sélection de douze films est au menu du "Panaroma du cinéma tunisien" alors que le "Cinéma du monde" offrira une large sélection de films internationaux primés dans les grands festivals internationaux ainsi que des découvertes cinématographiques de l’année.

Les cinéphiles tunisiens auront une "Fenêtre sur le cinéma russe " avec une sélection de sept films et le cinéma asiatique avec 8 films de Chine, du Japon, d’Indonésie et de la Corée du Sud.

LIRE AUSSI: Tunisie: Découvrez la liste officielle des films en compétition dans Les Journées Cinématographiques de Carthage 2016

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.