Huffpost Maroc mg

Et si on intégrait l'éducation financière dans les manuels scolaires marocains?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

EDUCATION - Après la révision des manuels d'éducation islamique, l'intégration de l'éducation financière dans les cursus scolaires sera-t-elle le nouveau chantier du ministère de l'Education nationale? C'est du moins le souhait du ministre de tutelle Rachid Benmokhtar, qui participait jeudi 20 octobre à Skhirat à une conférence organisée par Bank Al-Maghrib en partenariat avec le Fonds monétaire arabe.

"L'intégration de l'éducation financière dans les cursus scolaires est devenue désormais une nécessité pressante, pour être en phase avec les recommandations nationales et onusiennes prises dans ce sens", a déclaré Benmokhtar, rapporte la MAP.

L'enseignement de l'éducation financière dans le système éducatif "contribuera à l'instruction et à la conscientisation des générations montantes sur les défis économiques actuels", a poursuivi le ministre.

Un projet pilote lancé par le ministère de l'Education nationale avait déjà tenté de sensibiliser quelque 10.000 élèves à l'importance de l'éducation financière.

Rachid Belmokhtar a également appelé à fédérer les efforts des différentes parties prenantes pour lancer une stratégie nationale relative à l'éducation financière.

Pour le wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri, "l’éducation financière est l’un des critères essentiels de l’efficacité économique, ayant pour but de prendre des décisions financières et d’investissement saines relatives aux différentes transactions financières". Le gouverneur a rappelé la création, en 2012, de la Fondation marocaine pour l’éducation financière (FMEF) qui a pour vocation de mettre en oeuvre la stratégie nationale de culture financière.

A l'issue des travaux de cette conférence de deux jours, qui se tient sous le thème: "l’éducation financière dans le monde arabe: stratégies, mise en œuvre, et impact", plusieurs recommandations devront être adoptées, portant notamment sur l'élaboration et le lancement d'un plan d'action régional.

La conférence est organisée en collaboration avec le ministère de l’Économie et des finances et en coordination avec l’Agence allemande de la coopération internationale, le groupe de la Banque mondiale, l’Organisation de la coopération et du développement économique, le Fonds Sanad pour les micro, petites et moyennes entreprises et la Fondation marocaine pour l’éducation financière.

Selon les recommandations de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), "l’éducation financière doit commencer à l’école, la population devant être formée aux questions financières à un âge aussi précoce que possible".

En juin 2013, le quotidien Le Matin écrivait que "l’éducation financière fera bel et bien son entrée à l’école marocaine. Mais ce n’est pas pour la prochaine rentrée, car toutes les conditions de réussite de cette opération ne sont pas encore réunies".

LIRE AUSSI: