Huffpost Algeria mg

Feghouli: Rajevac ignorait les noms et les postes des joueurs

Publication: Mis à jour:
FEGHOULI
Valencia's French midfielder Sofiane Feghouli looks on during a press conference at the Valencia's Sport City in Valencia on October 19, 2015, on the eve of the UEFA Champions League group H match Valencia CF vs KAA Gent. AFP PHOTO/ JOSE JORDAN (Photo credit should read JOSE JORDAN/AFP/Getty Images) | JOSE JORDAN via Getty Images
Imprimer

Sofiane Feghouli a livré ses vérités concernant Milovan Rajevac. Le désormais ex-sélectionneur des Verts ignorait les noms des joueurs ainsi que leurs postes, a affirmé le milieu de terrain de West Ham dans un entretien à So Foot publié vendredi 21 octobre.

Estimant que l’entraîneur serbe a peut-être été "une erreur de casting" de la part de la fédération algérienne, Feghouli est revenu dans cet entretien sur la démission de Rajevac et ce qui s'est passé lors de la rencontre face au Cameroun (1-1) le 9 octobre, regrettant des propos "méchants" sur les joueurs parus dans la presse algérienne.

"[Rajevac] ne connaissait pas le nom des joueurs, leurs positions. Donc, ça devenait très difficile", a martelé l'ancien joueur de Valence.

LIRE AUSSI: Milovan Rajevac quitte la sélection algérienne après seulement 4 mois

Avant d'affronter le Cameroun dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2018, Sofiane Feghouli a avoué que la préparation n'a pas été au niveau. "On avait très peu de renseignements sur l'adversaire, on a peu travaillé tactiquement", a-t-il expliqué.

Au sujet du débat "un peu chaud" entre des membres de la sélection et Milovan Rajevac suite au nul face au Cameroun, évoqué par le président de la fédération Mohamed Raouraoua, le milieu offensif, en concédant que le groupe a été "déçu et en colère" après un tel résultat face à un adversaire qu'il a jugé "prenable", a indiqué que les joueurs n'ont aucun pourvoir décisionnel et qu'ils n'ont fait que rapporter ce qu'ils savaient à la fédération.

"On a juste fait remonter les informations qu'on avait, soit le détail de ce qu'il s'est passé aux entraînements, pendant la préparation, les tactiques, les positions", a déclaré Feghouli.

LIRE AUSSI: Droits de diffusion: L'Algérie risque la disqualification de la CAN et du mondial, selon la fédération

La presse, encore et toujours

Critiqués par une partie de la presse après avoir échoué à battre le Cameroun, les joueurs sont "les premiers à vouloir aller au Mondial", a affirmé Sofiane Feghouli qui n'a joué que les trois dernières minutes de cette rencontre.

"J'ai entendu des choses très déplacées, méchantes, de la part de la presse algérienne. Ça ne peut que nuire au groupe et au staff de parler de la sorte sur nous", a-t-il souligné.

"J'ai tout entendu et, franchement, certains propos ont été blessants, alors que tout ce qu'on a lu, c'est vraiment, vraiment faux", a-t-il ajouté.

Visiblement remonté contre ces journalistes qui selon lui "ne connaissent pas la vérité", le milieu de terrain les a appelé à "reprendre leurs esprits" et à ne pas oublier le passé".

Pour lui, ce même groupe de joueurs qu'on critique aujourd'hui, a été tant adulé après la qualification et durant la coupe du monde 2014.

"Nous, on va continuer à donner le maximum, parce qu'on donne le meilleur de nous-mêmes à chaque rencontre", a conclu Feghouli.

LIRE AUSSI: CAN 2017: l'Algérie face à la Tunisie, le Sénégal et le Zimbabwe

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.