Huffpost Maroc mg

La Congolaise enceinte retenue à l'aéroport de Casablanca a été relâchée

Publication: Mis à jour:
PREGNANT BLACK WOMAN
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

IMMIGRATION - Alors qu'elle devait accoucher dans quatre jours, Christelle T., une Congolaise résidente au Maroc, a été retenue en zone d’attente à l’aéroport Mohammed V de Casablanca le 19 octobre, selon les informations du Groupe antiraciste de défense et d’accompagnement des migrants (Gadem).

Elle a finalement été relâchée jeudi 20 octobre et a pu gagner la ville de Rabat, annonce le Gadem, qui remercie les internautes et les médias pour leur mobilisation.

Le refus d’entrée sur le territoire de la femme enceinte avait suscité des interrogations, vu qu’elle est résidante au Maroc, selon la même source. "Aucun notification de la décision ni explication ne lui a été donnée, ce qui est totalement illégal", avait indiqué la coordinatrice du Gadem au HuffPost Maroc au moment des faits.

Christelle T., qui habite au Maroc depuis trois ans, “a obtenu son titre de séjour dans le cadre d’une vague de régularisation menée l’année dernière”.

Ce n'est pas la première fois que la rétention d'une personne à l'aéroport de Casablanca fait parler d'elle. En juillet 2015, un ressortissant sri lankais était resté près de 40 jours dans la zone de transit du terminal, avant d'être finalement expulsé.

LIRE AUSSI: Le Sri Lankais bloqué depuis 39 jours à l'aéroport de Casablanca renvoyé dans son pays