Huffpost Algeria mg

55 participantes au salon de la femme rurale et le monde de la culture

Publication: Mis à jour:
13BAE402C82D2A6668158654B21EE37B_L
DR
Imprimer

Cinquante cinq (55) participantes prennent part au salon de la "femme rurale et le monde de la culture" ouvert, jeudi au musée kotama, à Jijel, à l’initiative de la direction de wilaya de la Culture, rapporte l'APS.

Cette manifestation, la première du genre, a pour objectif de mettre en relief les "talents de la femme rurale, dans la créativité et dans le monde culturel", a indiqué à l’APS, Salima Gaoua, directrice locale de la Culture, précisant qu’il s’agit d’un "espace d’expression" réservé à la femme pour faire connaitre son génie et son talent dans divers domaines d’activités.

Ce salon qui se poursuivra jusqu’à mardi prochain (25 octobre) sera marqué par des activités thématiques animées par et pour les femmes, ouvert au grand public pour des visites d’information.

Au hall du musée Kotama comme au premier étage, l’exposition multiforme brille par la richesse des sujets présentés.

De la broderie, à la couture, en passant par les arts culinaires typiquement traditionnels, le maniement des instruments de musique, des ouvrages de recettes culinaires et des recueils de poésie et romans ou encore les chants et danses burinés par le temps sont autant d’oeuvres et de thèmes exposés.

Certaines participantes, vivant dans les tréfonds des régions montagneuses et rurales, conservent encore, bec et ongle, et avec fierté, les legs ancestraux comme "un repère et une identité", a dit une dame, habituée à ce genre de manifestations qui met en relief la richesse du patrimoine historique et culturel.

Ce travail effectué par la gente féminine est magnifique, à déclaré à l’APS, le wali, Larbi Merzoug, après une visite des différents stands exposés dans le musée, affirmant que cette manifestation reflète "les potentialités et atouts" de la femme jijelienne dans la vie socio-économique et culturelle.

En termes économiques, la femme est présente dans 549 micro-entreprises crées dans la cadre du dispositif d’emploi ANSEJ (Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes), soit 8 % du volume global d’entités économiques créées localement et ce sont également 229 micro-entreprises féminines mises en place dans le cadre du dispositif de la CNAC (caisse nationale d’assurance chômage), a indiqué à l’APS, Abdelkrim Belabed, directeur de wilaya de l’Emploi, en marge de ce salon.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.