Huffpost Maroc mg

L'UE accorde 10 millions de dirhams aux acteurs non-étatiques marocains pour lutter contre le réchauffement climatique

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ENVIRONNEMENT - 10 millions de dirhams. C'est la somme accordée par l'Union européenne (UE) aux acteurs non-étatiques marocains pour lutter contre le réchauffement climatique.

Un mémorandum d'entente a été signé le 19 octobre à Marrakech, en marge de la pré-COP, entre l’UE, le Conseil national des droits de l'homme (CNDH), le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

"La lutte contre le réchauffement climatique ne peut être efficace que si elle réussit à fédérer l’ensemble des acteurs en capacité d’agir, notamment la société civile, le secteur privé et autres acteurs non-étatiques", indique la délégation de l'UE au Maroc dans un communiqué.

"C’est pour ceci que l’UE s’est engagée à soutenir les acteurs non-étatiques marocains. Un montant total de 10 millions de dirhams vient affirmer, d’une part, l’engagement de l’UE en faveur de la lutte contre les changements climatiques et concrétiser, d’autre part, son appui à la société civile et aux acteurs non-étatiques du Maroc", indique-t-elle.

Ce soutien financier relève du programme "Organisations de la société civile et autorités locales", mis en œuvre sur la période 2014-2020, et qui vise "la promotion de partenariats et de synergies entre les acteurs locaux dans la lutte contre la pauvreté et pour le développement durable", note la même source.

Alors que la COP22 se tiendra dans moins de trois semaines à Marrakech, le Maroc continue de plaider pour le déblocage de fonds pour aider les pays en développement à financer des projets et programmes de lutte contre les effets des changements climatiques.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient ainsi d'octroyer à l’Agence marocaine pour le développement agricole (ADA) un don de 450.000 dollars pour l’élaboration de la cartographie de la vulnérabilité au changement climatique des petits agriculteurs dans les régions de Marrakech-Safi, Beni Mellal-Khenifra, Draa-Tafilalet et Fès-Meknès.

LIRE AUSSI: Changement climatique: Aziz Akhannouch plaide pour le déblocage de fonds pour aider les pays en développement