Huffpost Maroc mg

Le site Bab Ighli, qui accueille la COP22, est fin prêt

Publication: Mis à jour:
MARRAKECH
Karol Kozlowski
Imprimer

COP22 - A moins d’un mois de la Conférence internationale sur le climat (COP22), le site Bab Ighli, qui accueillera l’événement international, est fin prêt. “Nous travaillons pratiquement 24 heures sur 24”, nous confie un membre du comité d’organisation de la COP22.

Le retard d’aménagement semble bien dépassé, puisque l’aménagement du site est finalisé, selon notre interlocuteur. “Actuellement, nous planchons sur les derniers détails, comme la plantation d’arbres ainsi que les aménagements intérieurs”.

Les exposants préparent déjà leurs stands

Ces travaux d’aménagement intérieurs concernent essentiellement les exposants invités à participer à la COP22, qui sont déjà en train d’installer leurs stands respectifs. "Les exposants sont en train de personnaliser les espaces qui leur sont dédiés autant sur la Zone bleue (placée sous la responsabilité des Nations unies, ndlr) que la Zone verte (réservée aux acteurs non-étatiques, ndlr). Au sein de la première zone, quatre expositions sont prévues au niveau de quatre couloirs menant vers les salles de négociation”, nous confie-t-il.

Des expositions photo pour la plupart, des installations mais aussi des sculptures: “Nous sommes également en train d’identifier les emplacements pour des expositions de sculptures, dont quatre grandes oeuvres données par l’artiste Lahcen Iwi, qui travaille sur le recyclage de pneus en oeuvres d’art.”

Les dispositifs de sécurité mis en place

Pour ce qui est des dispositifs de sécurité, “le personnel dédié à cette tâche planche actuellement sur la vérification et l’installation des équipements sécuritaires afin que tout soit prêt pour l’événement”, indique notre interlocuteur. Les zones de restauration, entièrement construites en bois, sont en phase d’aménagement intérieur. “Ces espaces sont déjà prêts, il ne reste plus qu'à les meubler”.

Le pavillon du Maroc, lui, est fin prêt. Les derniers détails d’aménagement intérieur et de décoration sont en train d’être mis en place. C’est un espace qui s’étendra sur 600 mètres carrés et se situera au sein de la Zone bleue du site Bab Ighli.

La ville ocre en chantier pour accueillir la COP22

Hors site, c’est tout Marrakech qui est en chantier. “La signalétique directionnelle sera installée d’ici la fin du mois. Les tests ont déjà été faits avec succès”, selon ce membre du comité de pilotage de la COP22. Il est également prévu que l’ensemble des monuments de la ville soient mis en valeur avec un éclairage conçu pour l’occasion. “Les murailles, la gare de Marrakech ainsi que la Menara auront droit à un jeu de lumière exceptionnel”, indique notre interlocuteur.

Et c’est sur l’esplanade de la gare de Marrakech que l’artiste marocain Mohamed El Baz exposera des oeuvres en relation avec l’environnement. “Il présentera notamment une oeuvre sur l’humanité et les différents continents”.

Cette installation rentre dans le cadre de l’animation culturelle de Marrakech pendant la période de la COP22. Concerts, expositions et autres événements artistiques vont bientôt être dévoilés au sein d’un guide culturel numérique et imprimé sur du papier recyclé pour l’occasion.

Fin septembre, Abdeslam Bikrat, responsable du pôle logistique et sécurité de la COP22, avait été limogé en septembre au lendemain d'une visite du roi Mohammed VI à Marrakech. Le souverain aurait “manifesté son mécontentement quant à plusieurs dysfonctionnements entachant les préparatifs de la COP22”. Il avait été remplacé par Noureddine Boutayeb, wali-secrétaire général du ministère de l’Intérieur.

LIRE AUSSI: Ce que prévoit le patronat marocain (CGEM) pour la COP22 à Marrakech