Huffpost Maroc mg

Ce beau vendeur de thé apaise les tensions entre l'Inde et le Pakistan

Publication: Mis à jour:
Imprimer

RÉSEAUX SOCIAUX - Ne jamais sous estimer le pouvoir des "yeux revolver". Un vendeur de thé pakistanais, appelé aussi "chaiwala", est devenu une star dans son pays et en Inde.

Arshad Khan, 18 ans et membre d'une fratrie de 17 enfants, n'en revient toujours pas. En une journée, il est devenu l'idole de nombreuses jeunes filles pakistanaises et indiennes grâce à une seule photo postée sur Instagram.

Il y a quelques mois, alors qu'il travaillait dans un marché d'Islamabad, le jeune homme a été immortalisé par une jeune photographe. Posté sur les réseaux sociaux le 16 octobre, le cliché déchaîne aujourd'hui les passions et a même été l'un des sujets les plus commentés sur Twitter pendant quelques heures.

"ChaiWala est en top-tendance sur Twitter. C'est bien non ? Ne soyez pas jaloux les gars. Ce n'est pas grave s'il est plus attirant que vous."

"ChaiWala est même en top-tendance à Londres"

Convié sur le plateau d'une chaîne pakistanaise, le vendeur de thé a avoué avoir été immensément surpris de l'ampleur de son succès. " Je n'aurais jamais pensé que je serais un jour aussi connu [...] quand mes amis m'ont dit que ma photo était devenue virale sur les réseaux sociaux, j'ai été très étonné de ma soudaine célébrité", a-t-il confié. Le "chaiwala" veut profiter de son tout récent succès pour devenir acteur ou comédien, mais seulement dans son pays.

Subjugués par ses yeux limpides et sa coupe décoiffée, sombre comme l'ébène, les Indiens se sont même accordés à dire que le Pakistan possédait une pépite, une "bombe", voire une "frappe chirurgicale".

"Une frappe chirurgicale sur les Indiennes rien qu'avec un vendeur de thé pakistanais. Avons-nous vraiment besoin de sortir nos autres armes ?"

"Le Pakistan a un vendeur de thé qui ressemble à ça. S'il vous plait, ne lui envoyez pas de bombe, merci."

"Les tensions entre l'Inde et le Pakistan se sont clairement atténuées. Un beau gosse vendeur de thé d'Islamabad est le sujet top-tendance dans la région ( et dans le monde!)."

Les tensions entre l'Inde et le Pakistan se sont fortement accentuées depuis l'attaque d'une base militaire indienne par un groupe de terroristes dans la région du Cachemire, le 18 septembre dernier. Plusieurs conflits armés ont eu lieu depuis dans cette région himalayenne, disputée par les deux pays depuis 1947.

Le 12 octobre dernier, le gouvernement indien a menacé d'utiliser sa position géographique pour détourner l'eau du fleuve Indus, dont les ressources en eau du Pakistan dépendent à 64%. Mais comment ce beau garçon pourrait continuer à faire du thé alors?

LIRE AUSSI: