Huffpost Algeria mg

Le maintien de la retraite proportionnelle mènerait à la faillite de la CNR, avertit Mohamed El Ghazi

Publication: Mis à jour:
OLD MEN ALGERIA
Reza via Getty Images
Imprimer

"Le maintien de la retraite proportionnelle sans condition d'âge mènerait à la faillite de la caisse nationale de retraite (CNR) dans les six prochaines années", a affirmé mardi à Alger le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, lors d'une déclaration à la presse en marge de la rencontre nationale des directeurs d'agences de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS).

La situation financière de la CNR démontre que "le maintien de la retraite proportionnelle mènerait à la faillite de la CNR dans les six prochaines années, compliquant ainsi le processus de paiement des pensions des retraités". Le projet de loi portant annulation de la retraite proportionnelle sans condition d'âge vise ainsi à "assurer la pérennité de la CNR et à préserver ses équilibres financiers et les acquis des travailleurs", a-t-il indiqué.

Le ministre, évoquant la grève des syndicats autonomes représentant plusieurs secteurs, en protestation contre le projet de loi portant annulation de la retraite proportionnelle sans condition d'âge, a indiqué que "le gouvernement a évoqué ce dossier avec de bonnes intentions", soulignant que les portes du dialogue étaient ouvertes devant le partenaire social.

Il a par la suite appelé à mettre en place un système d'évaluation englobant des indicateurs claires sur la collecte des cotisations, ce qui permettrait de réaliser des études prospectives sur les équilibres financiers dans le domaine de la sécurité sociale, en vue d'introduire les amendements nécessaires, en cas de besoin.

Le secteur prendra des décisions, à partir de janvier 2017, pour renforcer le contrôle sur le paiement des cotisations et la déclaration des travailleurs, a indiqué le ministre. Il a aussi appelé à ne pas rater l'occasion du prolongement de la période pour bénéficier des mesures exceptionnelles relatives à la sécurité sociale contenues dans la LFC 2015, jusqu'à la fin décembre 2016.

M. El Ghazi a appelé les responsables de la sécurité sociale au niveau local à intensifier l'action de proximité en vue de sensibiliser le patronat et les inciter à saisir l'opportunité de bénéficier des mesures de la LFC 2015.

Par ailleurs, le ministre a souligné que la CNAS avait opté pour des mesures modernes pour faciliter le paiement à distance des cotisations, notamment la Carte Interbancaire (CIB) ou le paiement électronique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.