Huffpost Tunisie mg

Pourquoi aime-t-on autant casser les gens?

Publication: Mis à jour:
FRIENDS
lorenzoantonucci
Imprimer

PERSONNALITÉ- Il casse. Et il casse. Et il casse. Il adore ça, et nous aussi, puisque plus la réplique est ridicule et humiliante, plus on rit. "T'es comme le 'h' de Hawaï, tu sers à rien", "Tu te prends pour un mannequin?... Toutes les occasions sont bonnes pour ce jeu de langage dont le seul but est l'humiliation.

Mais pourquoi? Pourquoi aime-t-on autant casser les gens?


Sentiment de supériorité

Pourquoi est-ce si plaisant? Après tout, même si c'est toujours fait avec humour, le but est toujours de profondément rabaisser la personne. On peut se moquer d'un comportement passager mais la plupart du temps, on s'attaque à la personnalité de la personne, à son physique, à sa mentalité, à ce qu'elle est vraiment.

Pour Martine Batt, professeure au laboratoire de psychologie de l'université de Lorraine en France, "c'est un sentiment de jouissance de courte durée, un plaisir de se sentir supérieur, cela soulage un instinct qu'on a tous de violence, de puissance".

"Par son 'cassage', poursuit-elle, l'agresseur exerce non seulement du pouvoir et disqualifie l'autre à son dépend. Il vient amoindrir l'autre, c'est cela qui lui apporte une jouissance: non seulement de se sentir supérieur, mais en plus de 'couper les pattes'".


Humiliation de l'autre

C'est bien cela le problème. C'est que ce sentiment de jouissance se fait au détriment des autres."Cela ridiculise l'autre, ça l'amoindrit, ça peut aller jusqu'à détruire des aspects de son humanité", poursuit la chercheuse. "Trop répétées, ces actions s'apparentent à une violence psychologique. Cela correspond à une suite d'humiliations répétées, à un rabaissement continu, l'ensemble de ces 'cassages' ayant pour effet de porter atteinte à l'intégrité psychique et finalement à la dignité de l'autre", explique-t-elle.

Elle va même plus loin en affirmant que ceci manifeste "un défaut d'empathie". C'est d'autant plus remarquable que lorsqu'on "casse" quelqu'un, cela se fait rarement sans public. La personne fait un geste, parle, et on profite d'avoir une audience pour se moquer allègrement de ce qu'elle vient tout juste de produire.

Attention, l'idée n'est pas non plus de rejeter tout sarcasme. La recherche scientifique a montré que le sarcasme à juste dose pouvait améliorer les fonctions cognitives, faisait un tri naturel dans ses relations amicales, améliorait la créativité et permettait de désamorcer des situations difficiles.

Alors, si vous aussi vous adorez casser vos amis ou vos meilleurs ennemis à l'occasion (et parce que vous les connaissez bien), ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas seul. Mais si vous ne vivez que pour ça (et une vague qui n'arrivera jamais), réfléchissez-y à deux fois avant d'ouvrir la bouche.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
7 critères de l'amitié au travail
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction