Huffpost Tunisie mg

L'UGTT prête à reprendre le dialogue avec le gouvernement: La centrale souffle le chaud et le froid

Publication: Mis à jour:
CHAHED
Reuters/Anis Mili /Zoubeir Souissi
Imprimer

Lors d’une entrevue accordée à la chaîne privée Al Hiwar Ettounssi, le secrétaire-général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Houcine Abassi, est revenu sur les dernières discordes entre la centrale syndicale et le gouvernement.

Insistant sur le fait que l’UGTT n’est pas représentée au sein du gouvernement de l’union nationale, Abassi a expliqué que seule l’équipe gouvernementale est responsable du bon déroulement du dialogue. Toutefois, et en annonçant avoir reçu une nouvelle invitation de la part de Youssef Chahed, Houcine Abassi a déclaré que l’UGTT demeure ouverte à toute proposition de négociations à condition que ces dernières soient sérieuses.

Le lendemain de la diffusion de cette interview, Houcine Abassi a déclaré, sur les ondes de Mosaïque FM, qu’il n’existe aucune crise entre le gouvernement et l’UGTT. Le secrétaire-général de la centrale syndicale a en effet expliqué que Youssef Chahed a réagi positivement aux récentes prises de position et que les discordes existantes entre les deux parties ne sont jamais arrivées à un point de non retour. Et d’ajouter que l’invitation de Youssef Chahed représente une main tendue que l’UGTT n’hésitera jamais à serrer tant que cela sert l’intérêt général du pays.

Rappelons que quelques heures avant ce début de résolution de la crise, l’UGTT avait publié un communiqué où elle a tiré à boulets rouges sur le projet de la loi de Finances 2017.

Selon la centrale, le texte en question ne traduit aucune volonté de la part du gouvernement en matière de lutte contre la corruption, l’évasion fiscale et la contrebande. Par ailleurs, l’UGTT a attiré l’attention des autorités sur la menace que représente le texte sur la paix sociale. Le communiqué prend fin sur une note très alarmante à travers laquelle l’UGTT a appelé ses adhérents à se tenir prêts afin de défendre leurs droits.

A la fin de la semaine dernière, Houcine Abassi était déjà très critique vis à vis de Youssef Chahed à cause du gel des salaires dans la fonction publique. Pour le patron de la centrale syndicale, cela constitue "une sérieuse atteinte aux droits des travailleurs et des catégories nécessiteuses".

Mardi, la centrale syndicale a publié une affiche sur sa page officielle Facebook où elle a rappelé que le devoir citoyen implique que tout le monde s’engage à payer correctement les impôts qu’il doit à l’Etat. Une affiche qui n’a pas été très appréciée sur les réseaux sociaux où les internautes ont estimé que la centrale syndicale n’a fourni aucun effort d’esthétique et de communication.

Cette affiche publiée par l'UGTT fait suite à de nombreuses critiques émanant de la société civile et de partis politiques quant à la loi de Finances 2017 et au budget de l'État, contre lesquels le Front Populaire a manifesté samedi.

Malgré quelques concessions, dont le rejet de la hausse de la TVA, le débat entre le gouvernement Chahed et les députés promet d'être tendu à l'Assemblée des Représentants du Peuple.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.