Huffpost Maroc mg

En Allemagne, un jeune Marocain suspecté du viol d'une dame de 90 ans

Publication: Mis à jour:
POLIZEI
En Allemagne, un jeune Marocain suspecté du viol d'une dame de 90 ans | DR
Imprimer

FAITS DIVERS - La police de Düsseldorf, dans l'ouest de l'Allemagne, a arrêté dimanche un ressortissant marocain de 19 ans, suspecté d'avoir violé une dame de 90 ans.

Les faits remontent au matin du 2 octobre dernier. La victime sortait alors d'une église située dans le centre-ville, lorsqu'elle a été poussée par l'agresseur dans une ruelle étroite qui se trouve entre deux pubs. Celle-ci est habituellement fermée au public et n'est utilisée que pour le stockage des déchets, rapporte la presse locale.

Le mis en cause aurait demandé d'abord de l'argent à la victime, avant de l'agresser sexuellement.

Grace aux descriptions récoltées, la police a réussi à établir un portrait robot de l'agresseur. Un officier de police l'a ensuite reconnu dans une station de train. Un avis de recherche avait alors été lancé.

L'enquête préliminaire a permis dans un premier temps de retrouver des traces d'ADN de l'homme sur les lieux de l'agression. Celles-ci correspondaient à l'ADN du Marocain, qui selon la police, vivait auparavant en Espagne.

Ce dernier avait également été arrêté en mai dernier pour avoir vol.

Renforcement de la loi

Ce fait divers intervient près de 10 mois après les agressions sexuelles de Cologne, le soir de la Saint Sylvestre. En septembre dernier, l’Allemagne s’est dotée vendredi d’une législation renforcée contre les auteurs de violences sexuelles. Le Bundesrat (le conseil fédéral) a voté à une écrasante majorité la réforme de la loi, déjà adoptée en juillet par le Bundestag.

La peine encourue va de six mois à cinq ans de prison. Et désormais, les violences sexuelles ne sont plus définies dans le pays par "l’usage de la violence ou la menace de recourir à la violence". Il suffira que la victime manifeste clairement son refus, verbalement, par gestes ou simplement en pleurant, pour qu'elle soient considérées en tant que telles.

LIRE AUSSI: