Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Violée de l'âge de 14 ans à 18 ans. C'est sa faute, clame Alaa Chebbi. Scandaleux, réagissent les internautes

Publication: Mis à jour:
MDIA
Capture écran
Imprimer

MÉDIA- Pour la énième fois, l'émission de télé-réalité "Andi Menkolek" est dans le viseur. Cette fois-ci, l'animateur de ladite émission, Alaa Chebbi, a jugé qu'une jeune fille, victime d'un viol incestueux de l'âge de 14 ans à 18 ans est "fautive".

LIRE AUSSI: L'émission "Andi Mankollek" et la banalisation de la violence faite aux femmes

"Scandaleux", dénoncent de nombreux internautes. Un mouvement de contestation est né sur le web et nombreux sont ceux qui appellent à saisir la HAICA. "Epouse ton violeur, dit-il. On se voit au tribunal, lui répondons-nous" est la page Facebook de mobilisation.

facebook

Retour sur l'émission en question

Vendredi, 15 octobre, l'invitée de l'émission était une jeune fille de 18 ans, victime de nombreux viols depuis l'âge de 14 ans et ce par trois des parents de sa belle-mère. Enceinte de 8 mois et ignorant le père de son enfant, elle et son frère sont venus demander de revoir leur père qui a éjecté sa fille de la maison en apprenant qu'elle était enceinte.

La jeune femme raconte comment elle a été menacée par ses gourous pour se taire, ces derniers lui disaient qu'ils allaient tout dire à son père. Un père visiblement très sévère avec sa fille. Cette dernière, ayant quitté les bancs de l'école très tôt, travaillait depuis des années dans les champs, là où elle a été violée.

Accablée, en pleurs, la jeune fille a eu droit à une remontrance de la part de l'animateur en question qui n'a pas hésité à la blâmer pour "le pétrin où elle s'était mise", l'accusant d'être aussi "fautive". "Tu es enceinte sans un contrat de mariage, il faut que tu demandes pardon à ton père", a-t-il lancé.

"J"étais menacée", répondait la fille en suffoquant. "Mais avoue que par principe tu es fautive", rétorquait l'animateur.

À la suite de l'émission, la soeur de la jeune femme publie un statut Facebook annonçant l'accouchement, depuis, de sa soeur et demandant que la justice se saisisse de l'affaire "car rien n'a été fait depuis, malgré notre plainte", a-t-elle affirmé, fustigeant la manipulation de l'émission.

La soeur explique également le calvaire de toute la fratrie après la mort de leur mère, et notamment de la victime: "Cantonnée à la maison toute sa vie, n'ayant pas de relation en dehors de son entourage proche, elle ne sait rien de la vie, ni comment s'habiller, ni comment parler. Toute la journée à s'occuper du bétail".

Un témoignage que corroborent les propos de la jeune fille lors de son passage à l'émission. Interrogée sur l'identité du géniteur de son enfant, parmi ses trois agresseurs, la jeune n'avait pas de réponse, disant avoir des doutes concernant l'un d'entre eux "parce que c'est avec lui, que c'était le plus fréquent". La jeune femme ignore tout de la conception visiblement.

Et c'est l'innocence de la fille qui contrastait avec les jugements accusateurs de l'animateur qui a choqué aussi les internautes:

Close
Les internautes dénoncent "Andi Menkolek"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Entre les appels à boycotter cette émission très suivie, d'éventuelles plaintes devant la HAICA ou les tribunaux ou encore la pression sur les annonceurs et les publicitaires de cette émission, les modalités d'action restent à définir. Mais ce qui est tangible, c'est que les contestations bouillonnent et la colère est grande chez de nombreux internautes, et une frange de la société civile.

facebook

LIRE AUSSI: Tunisie-Médias: Peut-on tout se permettre pour attirer des spectateurs?

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.