Huffpost Maroc mg

La France rend un hommage national aux victimes de l'attentat de Nice

Publication: Mis à jour:
HOLLANDE
French President Francois Hollande bows as he pays his respects to the families of victims as he attends the ceremony in tribute to the victims and the families of the fatal truck attack three months ago, in NIce, France, October 15, 2016. REUTERS/Eric Gaillard | Eric Gaillard / Reuters
Imprimer

HOMMAGE - La France a rendu ce samedi 15 octobre un hommage national aux 86 victimes de l’attentat perpétré le 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice en pleine célébration de la fête nationale .

Cette cérémonie a été marquée, par le témoignage émouvant d’une personne qui a perdu six membres de sa famille dans l’attaque et qui a souligné qu'"aujourd'hui, Nice et la France entière pleurent les 86 victimes", ajoutant qu'"en ce 14 juillet 2016", ils voulaient "simplement admirer le ciel et pas le rejoindre".

Par la suite, les noms des 86 victimes décédées, ont été lus et une rose blanche a été déposée pour chacune d'entre elles par des lycéens.

S’exprimant à cette occasion, le président français François Hollande a indiqué que cette cérémonie vise à témoigner aux victimes la compassion et la solidarité de toute la nation française, saluant "avec émotion" les familles des disparus.

Ce qui a été frappé à Nice, c’est "la douceur de la vie", "l’hospitalité" et "l’unité nationale", a ajouté le chef de l’État français, notant que les terroristes veulent déchaîner la violence pour susciter la division et la peur. "Cette entreprise maléfique échouera", a-t-il assuré. "L’unité, la liberté, l’humanité au bout du compte prévaudront", a insisté M. Hollande, rappelant en outre son appel à la constitution d’une garde nationale qui sera mise à la disposition des Français pour les protéger.

Il a aussi appelé les magistrats à établir la vérité sur tout ce qui s’est produit à Nice, rappelant que les victimes qui étaient de différentes religions et de nationalités avaient une chose en commun: la volonté de "vivre libres". La cérémonie d'hommage aux victimes était initialement prévue vendredi, trois mois jour pour jour après la tuerie sur le front de mer de Nice, mais elle a été reportée de 24 heures en raison d'une météo exécrable dans le sud-est de la France.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs personnalités françaises et étrangères dont l'ambassadeur du Maroc en France Chakib Benmoussa. Le soir du 14 juillet, environ 30.000 personnes assistaient au traditionnel feu d'artifices sur la Promenade des Anglais quand le terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait foncé sur la foule à bord d'un camion loué quelques jours plus tôt.

LIRE AUSSI: