Huffpost Tunisie mg

Une taxe de 1000 dinars pour les propriétaires de maisons avec piscine: Le web tunisien s'emballe

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Une taxe de 1000 dinars annuellement sera appliquée pour les détenteurs d'une maison avec piscine a affirmé le ministre chargé des relations avec les Instances Constitutionnelles, la Société Civile et les Droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia à la radio Shems FM (Vidéo ci-dessus).

Afin de justifier cette mesure, adoptée en conseil des ministres dans la loi de Finances 2017, il affirme: "on a essayé de faire en sorte que les augmentations (des taxes) ne touchent pas les classes populaires, on a fait par exemple une taxe supplémentaire sur les piscines (...) qu'est ce qu'on dit aujourd'hui, celui qui a une piscine, il utilise plus d'eau".

Qualifiée de populiste par les uns, d'absurde pour d'autres, cette mesure a pour le moins fait réagir de nombreux tunisiens. Entre ironie, humour et colère, le HuffPost Tunisie vous a sélectionné une petite compilation.

Légende: "Ne dites plus un an et une Vespa (en référence à la peine encourue pour consommation de drogue qui est d'un an de prison et de 1000 dinars d'amende, le mot "Vespa" renvoyant à 1000 dinars, le prix d'une moto de la marque) mais un an et une piscine"

Légende: "La décision d'une taxe de mille dinars pour les propriétaires de maison avec piscine...j'imagine que d'ici deux ans quand la situation du pays sera pire, l'État payera en plongeons".

Légende: "En attendant une taxe pour quiconque portant des vêtements"

Légende: "Pourquoi? Ils l'ont construit avec moi? Eh gouvernement, tu nous fais détester nos vies"

Légende: "Celui qui a une piscine devra payer le droit de gonflage!!"

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.