Huffpost Maroc mg

Près de 9000 personnes arrêtées au Maroc pour mendicité depuis le début de l'année

Publication: Mis à jour:
MENDICITE
Près de 9000 personnes arrêtées au Maroc pour mendicité depuis le début de l'année | Wikicommons
Imprimer

MENDICITÉ - Au Maroc, la mendicité continue d'être un problème de taille. Depuis le début de l'année, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a interpellé 8.593 personnes, dont 1.177 mineurs, 2.492 femmes et 415 ressortissants étrangers dans le cadre de la lutte contre la mendicité.

Les fouilles réalisées ont permis la saisie de 35 couteaux et de 22 boîtes de produits stupéfiants, indique un communiqué de la DGSN diffusé par l'agence MAP. Ces arrestations ont concerné au total 159 cas de mendicité avec violence ou menace de violence, 189 cas de mendicité avec exploitation de nourrissons et de mineurs, ainsi que 26 cas de mendiants se faisant accompagner de personnes en situation de handicap, précise le communiqué.

Une stratégie tombée à l'eau

En 2007, le ministère de la Solidarité, de la famille et du développement social avait lancé une stratégie nationale de lutte contre ce phénomène comme le rappelle Le Matin. Elle s'articulait autour de trois axes avec premièrement une approche sociale qui visait les mendiants par nécessité. Un volet judiciaire qui se penchait sur la mendicité professionnelle exploitant les enfants, les personnes âgées et les individus touchés par un handicap. Et enfin une campagne de sensibilisation et de communication pour sensibiliser la population à la lutte contre ce fléau.

Une initiative dont la mise en place avait été compliquée par l'absence de recensement concernant le nombre de mendiants ainsi que leur situation socioéconomique ou encore l’inexistence de centres répondant aux exigences d’accueil et d’orientation des mendiants. La stratégie avait été abandonnée en 2011 avec l'arrivée du nouveau gouvernement.

25.000 enfants SDF

Si les chiffres manquent quant au nombres de personnes vivant de la mendicité, ce phénomène touche particulièrement les enfants. En mai 2015, l'Observatoire national des droits de l'enfant indiquait dans une étude menée en partenariat avec l'Unicef que le Maroc comptait plus de 25.000 enfants sans domicile fixe, dont le quart à Casablanca.

LIRE AUSSI: