Huffpost Maroc mg

Accusé d'agression sexuelle, Donald Trump répond: "Regardez-la. Je ne crois pas, non"

Publication: Mis à jour:
TRUMP
Accusé d'agression sexuelle, Donald Trump répond: "Regardez-la. Je ne crois pas, non" | Capture écran NBC
Imprimer

ÉTATS-UNIS - "Ces accusations vicieuses comme quoi j'aurais eu un comportement inapproprié avec des femmes sont totalement et absolument fausses". Donald Trump a démenti en bloc jeudi 13 octobre la vague d'accusions d'attouchements sexuels qui s'abat sur lui ces derniers jours.

Depuis qu'il a affirmé à Anderson Cooper, dimanche lors du deuxième débat face à Hillary Clinton, que les propos qu'ils tenaient dans une vidéo de 2005 n'était qu'une conversation de vestiaire et qu'il n'avait jamais touché des femmes sans leur consentement, les témoignages qui vont dans le sens contraire affluent.

Dans la seule journée de mercredi, cinq personnes ont assuré dans plusieurs médias américains que le milliardaire new-yorkais avait eu un comportement déplacé pouvant être qualifié d'agression sexuelle. Parmi elles, la journaliste du magazine People Natasha Stoynoff.

Regardez-la (...) et vous me direz

Cette dernière a affirmé le 12 octobre dans un long article avoir rencontré le magnat de l'immobilier pour écrire un sujet sur son premier anniversaire de mariage avec sa femme Melania en décembre 2005. En l'absence de cette dernière, la journaliste se serait fait plaquer contre un mur et embrasser de force.

Jeudi, Donald Trump a moqué cette accusation qu'il estime être une pure invention. "J'étais l'une des plus grandes stars de la télévision avec 'The Apprentice' (son émission de télé-réalité, ndlr), pourquoi n'ont-ils pas raconté ça il y a 12 ans, ça aurait fait un scoop énorme".

Le candidat républicain aurait pu s'arrêter là mais a ensuite choisi de ponctuer son argumentaire par un commentaire qui souligne, une fois encore, son attitude dégradante envers la gent féminine: "Regardez. Regardez-la, regardez ses mots, et vous me direz. Je ne crois pas, non, je ne crois pas!" (en toute fin de vidéo, ci-dessous).

Dans une interview sur CNN avec Anderson Cooper, une des responsables éditoriales du magazine People a expliqué que la journaliste "ne voulait pas en parler à l'époque, elle ne voulait pas détruire sa carrière en en parlant publiquement".

Interrogée sur la remarque de Trump, qui sous-entend que l'accusation ne tient pas debout parce que Natash Stoynoff n'est pas à son goût, cette responsable du magazine s'est désolée: "C'était une épreuve atroce. (La journaliste) a été très courageuse d'en parler publiquement et évacuer le sujet en faisant une remarque sur son physique... Ce n'est vraiment pas le problème et personne n'a besoin d'avoir son opinion sur l'apparence d'une personne".

LIRE AUSSI: