Huffpost Maroc mg

La fameuse armée de terre cuite chinoise aurait été inspirée par les Grecs (et ça change tout)

Publication: Mis à jour:
CHINA
La fameuse armée de terre cuite chinoise aurait été inspirée par les Grecs (et ça change tout) | ANDREW WONG / REUTERS
Imprimer

HISTOIRE - Si Marco Polo a fait redécouvrir l'Asie aux Européens avec son "livre des merveilles", les scientifiques estiment que des contacts réguliers ont eu lieu entre les deux civilisations bien avant le XIVe siècle. Notamment, à partir du IIe siècle de notre ère, entre les Empire romain et chinois.

Mais de nouvelles découvertes réalisées en Chine autour de l'origine de la célèbre "armée de terre cuite" viennent encore repousser la date de ces premiers voyages réguliers au IIe siècle avant JC, rapporte la BBC. Ces statues auraient en effet été influencées par les Grecs, dont l'ADN a été retrouvé sur le site historique du mausolée de l'empereur Qin.

La tombe de Qin Shi Huangdi, considéré comme le "premier empereur" de Chine, découverte il y a un peu plus de 40 ans, est célèbre pour abriter quelque 8000 statues de soldats en terre cuite, à taille humaine, accompagnés de leurs armes et chevaux. Cette armée d'argile, qui daterait du IIIe ou IIe siècle avant JC, fait l'objet de beaucoup de recherches. En effet, avant cela, les statues de la culture chinoise faisaient plutôt 20 cm de haut tout au plus, rappelle la BBC.

En fouillant le mausolée, les chercheurs ont découvert récemment un fragment d'ADN d'origine européenne, datant de l'époque de construction des statues. "Nous avons maintenant une preuve qu'une relation étroite existait entre la Chine du premier empereur et l'Europe bien avant l'ouverture formelle de la route de la soie", affirme au Guardian Li Xiuzhen, archéologue à l'origine de la découverte.

l'équipe pense donc que l'armée de terre cuite a été inspirée par la sculpture et l'art de la Grèce antique. Un archéologue interrogé par le quotidien britannique et travaillant sur ces statues imagine même "qu'un sculpteur grec a pu se rendre sur place pour entraîner les artistes locaux".

LIRE AUSSI: