Huffpost Tunisie mg

Devinez pourquoi on divorce beaucoup en Tunisie? Cette vidéo des années 2000 l'explique bien!

Publication: Mis à jour:
DIVORCE
Shutterstock / wavebreakmedia
Imprimer

VIE DE COUPLE- Devinez pourquoi on divorçait dans les années 2000 en Tunisie? La réponse est un épisode de Chams Alik qui passait dans les années 2000 sur canal Horizon à l'époque et c'est l'actrice tunisienne Sawssen Maalej qui mène avec humour sa propre enquête sur les raisons du divorce. Et les raisons ne semblent pas beaucoup changer depuis.


Ep1 Chams Alik - Le Divorce en Tunisie par toonsi_

Dans ce magazine satirique, l'actrice a réussi à faire rire malgré la gravité du sujet, on voit ainsi des femmes étaler les raisons de leur divorce comme la violence conjugale. Le plus marquant c'est l'analyse d'un des avocats qui explique doctement et avec une franchise inédite que d'après son expérience la rupture est souvent liée à des soucis sexuels mais qui se présentent toujours avec un autre habillage en l'occurrence des problèmes financiers ou familiales.

LIRE AUSSI: Tunisie: Stigmatisation, commérages... Certaines femmes veuves ou divorcées se disent "fragilisées" par la société

Autre stigmate du divorce qui semble immuable: le regard soupçonneux qui pèse sur la réputation des femmes divorcées en Tunisie. Une femme affirmait ainsi qu'une femme divorcée aurait beau aller à la mosquée, prier, on la regardera toujours avec suspicion et méfiance.

Il est à noter que l'hebdomadaire arabophone Akhbar Al Joumhouria, a rapporté le 12 octobre que 1000 cas de divorce sont enregistrés par mois en Tunisie, soit 4 divorces toutes les trois heures en se basant sur les dernières statistiques de l'Office de la Famille et de la population. Avec ces chiffres, la Tunisie est classée, selon eux, première dans le monde arabe et quatrième à l’échelle mondial en la matière.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
6 problèmes de couple qui poussent les femmes à divorcer
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction