Huffpost Tunisie mg

Ce milliardaire veut sensibiliser les gens au don d'organes et il y va d'une manière surprenante

Publication: Mis à jour:
ORGAN
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

Un Brésilien avait eu en 2013 une idée ingénieuse, pour sensibiliser les gens au don d'organes.

Thane Chiquinho Scarpa, milliardaire et figure publique au Brésil, a suscité la colère autour de lui quand il a annoncé qu'il allait enterrer sa voiture, une Bentley.
Sous l'oeil des médias, il a prétendu vouloir le faire pour pouvoir la conduire à l'au-delà!
Les critiques n'ont pas tardé: Pourquoi ne pas en avoir fait un don? A quel point ce mec est-il détaché de la réalité?

Néanmoins, la cérémonie continue et prend une tournure totalement inattendue.

Au moment où la voiture rejoignait sa tombe, Scarpa révèle dans son discours le véritable motif qui a inspiré son acte: "Les gens me condamnent parce que j'enterre ma voiture qui vaut un million de dollars, mais le fait est que la plupart des être humains enterrent des choses bien plus précieuses, ils enterrent des coeurs, des foies, des poumons, des yeux, des reins.
C'est absurde. Il y a des personnes qui attendent pour des transplantations et vous enterrez vos organes valides qui pourraient sauver tant de vies."

Don d'organe en Tunisie

En 2012, 96% des familles tunisiennes s'opposaient au don d'organe. Bonne nouvelle, ce chiffre a baissé en 2016 et est de 68%, a affirmé à la TAP Rafika Bardi, la Directrice Générale du Centre National de Promotion de la Transplantation d’organes (CNPTO).

LIRE AUSSI: Tunisie: 80% des familles tunisiennes refusent le don d'organe d'un proche décédé ou en état de mort encéphalique

Dans une interview menée avec Rafika Bardi par le HuffPost Tunisie en 2015, elle explique ce refus par le manque de sensibilisation, les médias, entre autres, n'en parlent pas assez. S'ajoutent à cela des causes religieuses et culturelles. La paranoïa quant au trafic d'organes vient aussi jouer son rôle, et pourtant, le don d'organes est fermement réglementé et contrôlé, avait-elle assuré.

Pour y remédier, le CNPTO avait lancé une campagne de sensibilisation le 17 octobre dernier, afin de communiquer et mieux informer les gens sur le don d'organes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ces aliments qui ressemblent à nos organes (et qui sont bons pour eux)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction