Huffpost Algeria mg

Algérie : 53.000 nouveaux cas cancéreux recensés chaque année

Publication: Mis à jour:
CANCER4
DR
Imprimer

Une rencontre nationale de restitution des résultats des registres du cancer en Algérie se tiendra la semaine prochaine à Alger, a révélé mercredi le professeur Messaoud Zitouni, chargé du Plan national anti-cancer, selon l'APS.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, le Pr Zitouni a précisé que la restitution des résultats des registres, dont le processus a été entamé depuis une année par des spécialistes, permettra d'avoir des données chiffrées précises et actualisées sur l'incidence de cette lourde pathologie en Algérie.

Il rappellera que les estimations actuelles font état de quelques 50.000, voire de 53.000 nouveaux cas recensés chaque année en Algérie, notant que le pays dispose des "meilleurs registres du cancer de la région ou des pays d'équivalence socio-économique".

"Grâce au plan anti-cancer, les spécialistes ont commencé à travailler en réseau", a ajouté l'hôte de la radio, estimant que la phase d'application dudit plan, entamée depuis six (6) mois est "la plus cruciale".

Se félicitant que celle-ci soit "en très bonne voie grâce à l'engagement continu et pérenne des plus hautes autorités du pays", il a argué, à ce propos, des réalisations " encourageantes" inhérentes à la prise en charge radio thérapeutique des malades ainsi qu'à la formation de généralistes, en charge de coordonner les thérapies anti-cancer.

Soulignant qu'un budget de 200 milliards de dinars a été mobilisé pour financer le Plan quinquennal anti-cancer (2015-2019), il a estimé qu'il s'agit d'un montant qui "risque d'augmenter" en raison notamment de la multiplication du nombre de personnes atteintes par cette lourde pathologie.

Une courbe mondiale constatée depuis une cinquantaine d'années, en raison du vieillissement de la population, du changement des modes de vie et de la complexité de la maladie, a-t-il explicité.

S'agissant des nouveaux comportements liés à la consommation, le Pr Zitouni a mis en garde contre les méfaits du tabac et des mauvaises habitudes alimentaires, à l'origine de plusieurs types de cancer. Ceux du cancer du sein et du colo-rectum ayant connu une évolution "explosive", en raison précisément de l'alimentation malsaine, a-t-il observé.

Aussi, a-t-il insisté sur la "nécessité incontournable" de mener des actions de prévention et de dépistage autant pour réduire la lourdeur des traitements que la facture des médicaments anti-cancer.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.