Huffpost Maroc mg

L'alliance UC-RNI, pour un pôle libéral ou pour mieux négocier les alliances à venir?

Publication: Mis à jour:
AZIZ AKHANNOUCH ET MOHAMED SAJID
DR
Imprimer

POLITIQUE - Dans un communiqué diffusé ce mercredi 12 octobre, suite à une réunion du bureau politique du parti, l’Union constitutionnelle (UC) annonce qu'elle souhaite s'allier avec le RNI dans l'optique de former un groupe parlementaire commun, de manière à former un front de 56 députés.

Selon nos informations, l'alliance sera avalisée lors de la réunion du bureau politique du RNI, qui se tient ce mercredi 12 octobre à partir de 17 heures. D'où le timing parfaitement choisi par l'UC pour annoncer la volonté d'un rapprochement avec le RNI.

Selon une source bien informée, ce qui unit les deux formations politiques n'est pas seulement "leur histoire, les valeurs libérales qu'ils défendent, ainsi que leur appartenance à l'Internationale libérale, mais aussi le fait que Mohamed Sajid et Aziz Akhannouch sont originaires de la même région". Aziz Akhannouch s’était, par ailleurs, présenté aux élections législatives de 2011 sous les couleurs du Rassemblement national des indépendants (RNI) à Taroudant, fief de Mohamed Sajid.

Ce n'est pas la première fois que le RNI et l'UC mènent une alliance ces dernières années. En mars 2009, les deux partis ont constitué une commission mixte chargée de réfléchir aux mécanismes de collaboration à mettre en place. Dans les mois suivants, le RNI et l’UC ont constitué des groupes conjoints de conseillers locaux dans plusieurs villes, dont Casablanca, Tanger et Meknès, et ont uni leurs forces au niveau du parlement. L'objectif, pour les deux formations, était de constituer le noyau d'un futur pôle libéral ouvert à tous ceux qui partagent leurs valeurs.

Il n'est pas exclu que cette alliance avec l’UC fasse partie d’une stratégie pour être en position de force au moment de négocier une seconde alliance, soit avec le Parti authenticité et modernité (PAM), soit avec le Parti de la justice et du développement (PJD).

LIRE AUSSI: