Huffpost Maroc mg

Les agences de voyage marocaines s'inquiètent après la hausse de la taxe sur le hajj

Publication: Mis à jour:
HAJJ
Les agences de voyages marocaines s'inquiètent après la hausse de la taxe sur le hajj | prmustafa
Imprimer

PÈLERINAGE - Voilà une décision qui risque de provoquer la colère des Marocains souhaitant accomplir leur pèlerinage. La taxe sur les visas pour l'Arabie saoudite pour la Omra et le Hajj a été multipliée par dix, passant de 200 à 2.000 riyals saoudiens, soit de 500 à 5.000 dirhams. Une hausse qui concerne tous ceux qui n'effectuent pas pour la première fois le Hajj et la Omra.

Les musulmans souhaitant accomplir leur pèlerinage pour une seconde ou troisième fois se verront donc obligés de payer cette somme, en plus des frais de voyages (en moyenne un voyage à la Mecque, hors taxe, coûte plus de 45.000 dirhams). La taxe sur le premier pèlerinage continuera d'être prise en charge par l'Arabie saoudite.

Une hausse qui inquiète

Cette augmentation significative inquiète les agences de voyage marocaines. "Cette décision risque d'avoir un effet économique sur les agences de voyage", nous explique un responsable de la Fédération nationale des agences de voyage.

La fédération tiendra jeudi une réunion avec les agences membres pour décider de la position à prendre face à une situation plus que problématique pour ces derniers.

Une taxe pour compenser la baisse du baril?

Toujours selon ce responsable, il y a deux questions à analyser avant que la fédération prenne une décision sur cette hausse des taxes: "la première est de savoir quel est le positionnement de toutes les agences de voyage par rapport à cette situation, la seconde est celle du pouvoir d'achat des Marocains, peuvent-ils supporter une telle hausse?"

Concernant les raisons de cette augmentation, le journal britannique The Independant croit savoir que la hausse des taxes est due à la baisse des revenus du pétrole à laquelle le pays doit faire face.

Cette année, les Saoudiens ont également subi les conséquences du boycott iranien des pèlerinages à la Mecque, suite à la mort, l'an dernier, de 1.400 pèlerins, dont 400 Iraniens.

LIRE AUSSI: