Huffpost Maroc mg

Le Galaxy Note 7 met le feu au cours de bourse de Samsung

Publication: Mis à jour:
SAMSUNG
Le Galaxy Note 7 met le feu au cours de bourse de Samsung | REUTERS/LE HUFFPOST
Imprimer

TECHNO - Clap de fin? Le géant coréen des smartphones Samsung a acté ce mardi 11 octobre le fiasco du Galaxy Note 7 en demandant à ses partenaires de cesser de vendre ce smartphone dernier cri, et aux utilisateurs de l'appareil de l'éteindre en raison du risque d'explosion.
Tant bien que mal, le géant sud-coréen tente de limiter les répercussions sur son image de marque de l'affaire des batteries explosives, l'une de ses plus grandes déconvenues commerciales, à l'heure où il doit composer avec une concurrence exacerbée.

En bourse, l'effet a été immédiat. L'annonce du premier fabricant mondial de smartphones a encore fait plonger son titre, qui reculait en milieu de matinée de 7,5% à Séoul. Depuis vendredi dernier, le recul est de l'ordre de 9%, effaçant les gains dus à la publication de bons résultats trimestriels.

Un coût de "10 milliards de dollars ou plus"

Cela s'ajoute à plus d'un mois de débâcle. Le 2 septembre, Samsung avait été contraint d'ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions d'exemplaires du Note 7 après que certains spécimens ont pris feu du fait de l'explosion de leur batterie pendant la charge. Le cours de bourse avait déjà dévissé de 10% entre 8 et le 12 septembre, avant de se reprendre.

Les images de téléphones carbonisés qui ont inondé les réseaux sociaux ont représenté une humiliation suprême pour un groupe qui se targue d'être le champion de l'innovation et de la qualité.

Lundi, un responsable d'un fournisseur de Samsung a affirmé à l'agence sud-coréenne Yonhap que le groupe avait décidé de suspendre la production de l'appareil.

Certains analystes ont estimé que Samsung, prêt à tout pour rester à flot dans un marché ultra-concurrentiel, avait peut-être bâclé la production du Note 7, au moment où Apple faisait monter les attentes avec son iPhone7.

Linda Sui, spécialiste de la téléphonie mobile au sein de Strategy Analytics, estime que cette affaire pourrait coûter "10 milliards de dollars ou plus" à Samsung. Deux fois l'affaire Kerviel! "L'impact sur l'image de marque et la confiance des consommateurs pourrait être bien pire", poursuit-elle, en ajoutant que Samsung pourrait bien devoir renoncer complètement au Note 7.

LIRE AUSSI: Samsung suspend les ventes du Galaxy Note 7, qu'en est-il du Maroc?