Huffpost Algeria mg

Batteries explosives: Samsung arrête la vente et les échanges du Galaxy Note 7 (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
SAMSUNG
An employee poses for photographs with Samsung Electronics' Galaxy Note 7 new smartphone at its store in Seoul, South Korea, September 2, 2016. REUTERS/Kim Hong-Ji/File Photo | Kim Hong-Ji / Reuters
Imprimer

Le sud-coréen Samsung Electronics a enjoint mardi l'ensemble de ses partenaires mondiaux de mettre fin à la vente et aux échanges de son Galaxy Note 7, après que des modèles déjà remplacés ont pris feu, et a conseillé à ses clients d'immédiatement "éteindre" leur "phablette".

Dans un communiqué, le premier fabricant mondial de smartphones a dit avoir pris cette décision pour permettre "une enquête approfondie" sur ces incidents qui l'ont déjà fortement plombé.

Le premier fabricant mondial de smartphones est dans la tourmente depuis qu'il a été contraint le 2 septembre d'ordonner le rappel de 2,5 millions d'exemplaires de son Note 7, une "phablette", terminal de taille intermédiaire entre le smartphone et la tablette. Certains spécimens avaient en effet pris feu du fait de batteries défectueuses.

L'opération de rappel semblait se dérouler convenablement jusqu'à la semaine dernière quand de nouveaux incidents ont vraisemblablement été rapportés sur des Galaxy Note 7 qui avaient pourtant été remplacés.

"La sécurité des consommateurs est notre priorité, Samsung demande donc à tous les opérateurs et détaillants de cesser de vendre et d'échanger le Galaxy Note 7 tant que l'enquête se déroule", a écrit le groupe qui avait déjà annoncé lundi qu'il "ajustait les volumes de production" de l'appareil.

En outre, Samsung conseille à tous les possesseurs d'un modèle original du Galaxy Note 7 ou d'un appareil remplacé d'"éteindre et d'arrêter d'utiliser" leur "phablette".

La décision de Samsung a été saluée par Elliot Kaye, patron de l'agence américaine de sécurité des consommateurs (CPSC) qui a lui-même conseillé aux consommateurs d'éteindre leurs appareils. "Personne ne devrait s'inquiéter du fait qu'un téléphone peut mettre en danger des personnes ou des biens", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Dimanche, la compagnie de télécommunications américaine AT&T et son concurrent allemand T-Mobile ont annoncé qu'ils cessaient les échanges de Galaxy Note 7 dans l'attente d'investigations complémentaires.

Le lendemain, un responsable d'un fournisseur de Samsung a affirmé à l'agence sud-coréenne Yonhap que le groupe avait décidé de suspendre la production de l'appareil.

Haut de gamme, le Galaxy Note 7 avait été lancé cet été par anticipation pour tenter de damer le pion à Apple, grand rival de Samsung et soutenir sa croissance jusqu'à la fin de l'année dans un marché hyper-concurrentiel.

Les analystes ont estimé le coût de ce rappel entre un et deux milliards de dollars.

Les images de téléphones carbonisés qui ont inondé les réseaux sociaux ont représenté une humiliation suprême pour un groupe qui se targue d'être le champion de l'innovation et de la qualité.

Et la crise n'aurait pu survenir à un plus mauvais moment. Après les années fastes de 2012-2013, Samsung s'est retrouvé pris en étau entre l'américain Apple pour le haut du panier et des concurrents chinois s'agissant du bas de gamme. Lundi à Wall Street, Apple a d'ailleurs pris 1,74% à 116,05 dollars.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Voir aussi:

Close
Samsung Gear VR
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée