Huffpost Maroc mg

Omar Balafrej: "La création du PAM est une erreur"

Publication: Mis à jour:
OMAR BALAFREJ
Omar Balafrej révèle le coût de sa campagne électorale | Omar Balafrej/Facebook
Imprimer

POLITIQUE - Les langues se délient au lendemain du scrutin du 7 octobre, à l’issu duquel sera formée la nouvelle Chambre des représentants. Ce lundi 10 octobre, l’élu de la Fédération de la gauche démocratique et directeur du Technopark Casablanca a livré son analyse des résultats des élections à l’antenne d’Atlantic Radio.

“La création du PAM est une erreur. Nous avons vu durant cette campagne les pires pratiques comme dans les années de plomb, des pratiques que je ne pensais plus revoir au Maroc”, a-t-il lancé.

Pour Balafrej, les joutes verbales entre le PAM et le PJD, sacré grand gagnant de ces élections, ne font que rajouter au succès du parti islamiste. “Plus le PAM attaque le PJD, plus le PJD gagne”, a-t-il expliqué.

Conscient de la présence très affaiblie de la gauche au Parlement, le parlementaire FGD est tout de même confiant. “Il n’y a que deux députés de la gauche au Parlement, mais nous allons travailler dur, et la gauche reviendra.”

Balafrej n’est tout de même pas clément face à d’autres formations politiques qui se considèrent de gauche, puisque pour lui, “le PPS et l’USFP représentent le passé”.

Si certains critiquent le score faible de la Fédération de la gauche démocratique lors du scrutin, le directeur du Technopark Casablanca préfère voir le verre à moitié plein. “J’ai doublé mes voix à Hay Riad-Agdal, c’est la preuve que les citoyens veulent des politiques qui travaillent et font de la politique”.

L’élu a également tenu à être transparent sur le coût de sa campagne, et est le seul politique à avoir révélé jusqu’ici le budget consacré à la campagne électorale. “Ma campagne n’a coûté que 150.000 dirhams, soit quatre fois moins cher que la moins chère des autres campagnes. Elle reposait essentiellement sur le bénévolat.”

LIRE AUSSI: