Huffpost Maroc mg

Législatives: Les gagnants et les perdants de la région de Rabat-Salé-Kénitra

Publication: Mis à jour:
ELECTIONS MOROCCO
Supporters hold flag of Islamist Justice and Development Party, known as the PJD, during a campaign rally in Sale near Rabat, Morocco Thursday, October 6, 2016. Voting booths open on Friday Oct. 7 for the North African kingdom's parliamentary elections, in which 395 seats in the upper house of Parliament are up for grabs, more than 15 million Moroccans are registered to vote in the upcoming legislative elections. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

ÉLECTIONS - Des poids lourds de la scène politique ont réussi à conserver leurs sièges à la Chambre des représentants au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra lors des élections législatives de vendredi dernier, alors que d’autres personnalités n’ont pas eu la même chance lors de ce scrutin.

Parmi les candidats qui ont réussi l'examen du 7 octobre, figurent le Chef du gouvernement et secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) Abdelilah Benkirane, qui a été élu dans la circonscription de Salé-Médina, ainsi que son colistier Jamaâ Mouâtassim, président du conseil communal de Salé. Noureddine Lazrak, membre du bureau exécutif du Rassemblement national des indépendants (RNI) et ancien maire de la ville, fait lui aussi partie des élus, tandis que Driss Sentissi, membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP) n’a pas eu le même sort.

Dans la circonscription de Sala Al-Jadida, le mandataire de la liste PJD Abdelkader Amara, ministre de l'Energie et des mines et le mandataire de liste du PAM dans la même circonscription et président de l'arrondissement Hssaine, Mohamed Benattia, ont remporté un siège chacun, contrairement au mandataire de liste du Parti progrès et socialisme (PPS) Abdelkader Zamzami, qui a échoué dans son objectif de faire sa rentrée dans l’hémicycle.

Le mandataire de liste du PJD dans la circonscription de Rabat-Océan et président du conseil municipal de Rabat, Mohamed Sadiki, a retrouvé son siège au parlement aux côtés du mandataire de liste du PAM et conseiller communal, Sidi Brahim El Joumani.

En ce qui concerne les sièges réservés à la préfecture de Skhirat-Témara, le mandataire de liste du PJD et actuel président du conseil municipal de la ville de Témara, Moh Rejdali, et le mandataire de liste de l'Union constitutionnelle (UC) et actuel président du conseil communal de la ville de Ain Aouda, Hassan Aref, ont obtenu la confiance des électeurs. Le grand perdant au niveau de la préfecture est le mandataire du Parti de l’Istiqlal (PI) et membre de son bureau exécutif Faouzi Ben Allal.

Dans la province de Kénitra, Aziz Rebbah, ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique élu sous les couleurs du PJD, a confirmé les pronostics en conservant son siège au parlement, tout comme l’homme d’affaires et mandataire de liste du PAM Faouzi Chaâbi.

De leur côté, les électeurs de la province de Sidi Slimane ont renouvelé leur confiance dans le mandataire de liste de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et ancien président de la Chambre des représentants, Abdelwahed Radi, et l’ancien député Yassine Radi, ainsi que le mandataire de liste du PJD, Mohamed Hafiani.

Selon les données de la préfecture de Khémisset, le secrétaire général du Mouvement démocratique et social (MDS) Abdessamad Archane et le mandataire de liste du PAM Mohamed Chrour ont conservé leur place au parlement, alors que l’ancien ministre de l’Equipement et mandataire de liste de l'Istiqlal Bouamar Tighouane a échoué.

Le PJD est arrivé en tête des élections législatives du 7 octobre au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, en remportant 15 sièges, suivi du PAM avec 10 sièges.

LIRE AUSSI: