Huffpost Maroc mg

Le festival L'Boulevard annulé à la dernière minute

Publication: Mis à jour:
LBOUELVARD
Détail de l'affiche de l'édition 2016 de L'Boulevard | EAC L'Boulvart
Imprimer

CULTURE - Il devait se tenir du 19 au 23 octobre. Le festival casablancais L’Boulevard n’aura finalement pas lieu cette année. L’événement, consacré à la musique et aux arts alternatifs plus généralement, a été “reporté à l’année prochaine”, pour cause de financements insuffisants.

La fin du contrat de sponsoring signé avec l’opérateur téléphonique Inwi a beaucoup affecté les caisses de l’équipe organisatrice. “Le contrat avec Inwi s’est terminé en 2015 et n’a pas été renouvelé”, indique au HuffPost Maroc Hicham Bahou, cofondateur du festival alternatif.

Mais cela n’a pas découragé l’équipe pour autant, qui souhaitait organiser tout de même une édition à frais réduits du festival. “Nous avons commencé à organiser un festival plus petit, mais avec les mêmes ingrédients qui font l’esprit du l’événement. 17 groupes devaient être programmés, un souk associatif devait se tenir et l’événement dédié au street-art Sbagha Bagha allait avoir lieu”, nous raconte le militant culturel.

Sauf qu’à la dernière minute, les fonds nécessaires pour cette édition low-cost n’ont pas pu être assemblés. “Nous avons lancé notre communication sans véritable assurance de décrocher les budgets nécessaires”, explique Bahou. L’affiche du festival, qui marque chaque année la rentrée casablancaise, depuis son retour en 2013, a été dévoilée il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, provoquant l’enthousiasme des habitués de l’événement.

Mais pourquoi ce festival peine à se garantir une stabilité financière malgré une longévité de plus de 15 ans? “Au Maroc, nous sommes dans une configuration où la culture ne repose sur rien de solide”, nous explique-t-il. Car pour Hicham Bahou, “l’organisation d’une manifestation culturelle dépend beaucoup des initiatives privées, et pas assez des financements publics, même s’ils commencent à voir le jour”.

De plus, le festival a toujours eu pour contrainte de ne pas avoir de billetterie. “L’ensemble du festival est entièrement gratuit, tout d’abord parce que les gens ne sont pas prêts à payer leur place de concert, mais en plus, nous ne souhaitons pas offrir un événement pour l’élite uniquement”.

LIRE AUSSI: