Huffpost Maroc mg

Hamid Chabat, allié du PJD et prochain président de la Chambre des représentants?

Publication: Mis à jour:
HAMID CHABAT
Moroccan politician and the current Istiqlal Party chief Hamid Chabat, who is also the mayor of Fez, flashes the sign for victory during a demonstration against the Islamist government and the high cost of living after price rises of staple goods on September 22, 2013 in the Moroccan capital, Rabat. Up to 5,000 people took part in the protest after a call by the UGTM trade union which is close to the nationalist Istiqlal party. AFP PHOTO / FADEL SENNA (Photo credit should read FADEL SENNA | Fadel Senna/AFP
Imprimer

ÉLECTIONS - L'Istiqlal veut passer à la majorité. Suite à la débâcle électorale du parti lors des élections du 7 octobre, à l'issue desquelles le parti de la balance n'a décroché que 46 sièges, les dirigeants de la formation souhaitent négocier avec le Parti de la justice et du développement (PJD) pour être de la coalition gouvernementale.

Contactée par le HuffPost Maroc, une source au sein de l'Etat major du parti affirme que "l'orientation générale, au sein du parti, c'est de s'allier au Parti de la justice et du développement". Certes, l'option de l'alliance avec le PJD "n'est pas partagée par la majorité absolue des membres du parti, mais est celle qui fait le plus consensus" au sein des instances exécutives de l'Istiqlal, précise notre interlocuteur, qui ajoute, un brin amer, que "l'Istiqlal ne veut plus se trouver du côté du Tahakoum".

Parmi les demandes de l'Istiqlal pour former coalition avec le PJD, figure la présidence de la première chambre. "Il s'agit d'une demande toute à fait normale. La tradition veut que le second parti en termes de poids électoral au sein de la majorité décroche le perchoir".

Conformément à l'article 17 du règlement intérieur de la Chambre des représentants, ainsi qu'à l'article 62 de la Constitution, le président de la Chambre est élu en début de législature, puis à la troisième année de celle-ci lors de la session d’avril et pour la période restant à courir de la législature.

Le président est élu au scrutin secret à la majorité absolue des membres composant la Chambre au premier tour, et à la majorité relative au second tour. En cas d’égalité de suffrages, le moins âgé des candidats est élu, et en cas d’égalité des suffrages et de l’âge, il est procédé au tirage au sort.

LIRE AUSSI: