Huffpost Maroc mg

Abdelilah Benkirane rempile pour un second mandat

Publication: Mis à jour:
BENKIRANE RECONDUIT
Abdelilah Benkirane rempile pour un second mandat | Pixlr
Imprimer

GOUVERNEMENT - Reçu en audience ce lundi 10 octobre en début d'après-midi, au palais royal de Casablanca, Abdelilah Benkirane a reçu la confiance du roi Mohammed VI, qui l'a chargé de former une coalition gouvernementale, rapporte le site d'information Le360.ma.

Abdelilah Benkirane était accompagné de Mustapha Ramid, ministre de la Justice et membre du secrétariat général du Parti de la justice et du développement.

La nomination de Abdelilah Benkirane intervient trois jours après la victoire de son parti aux élections législatives, où il a décroché 125 sièges sur 395, suivi du PAM avec 102 sièges et l'Istiqlal avec 46 sièges.

L'issue de cette audience a mis fin aux spéculations sur la reconduction, ou non, de Abdelilah Benkirane comme chef de gouvernement. La question était sur toutes les lèvres, d'autant que la Constitution n'oblige en rien le roi à nommer le secrétaire général du parti arrivé premier à la tête du gouvernement.

Dans son article 47, la loi fondamentale du royaume dispose que "le roi nomme le chef du gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des représentants, et au vu de leurs résultats".

Benkirane devra désormais entamer des négociations avec d'autres partis politiques pour atteindre au moins la majorité absolue de 198 sièges et former une coalition gouvernementale. Pour l'heure tous les scénarios sont possibles, et le maintien de la coalition gouvernementale actuelle n'est pas à écarter.

En 2011, sorti vainqueur des élections législatives avec le Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane avait été reçu par le roi Mohammed VI le 29 novembre à Midelt. Le souverain avait alors nommé Benkirane chef du gouvernement.

La rentrée parlementaire aura lieu vendredi 14 octobre. À cette occasion, le roi Mohammed VI livrera son traditionnel discours devant les membres du Parlement.

LIRE AUSSI: Le PJD affirme avoir remporté les élections, dépassant de "très loin" les autres partis