Huffpost Tunisie mg

Tunisie - Caisse nationale d'assurance maladie: Les pharmacies suspendent l'application du système du tiers-payant

Publication: Mis à jour:
CNAM
Facebook/CNAM
Imprimer

"Les pharmaciens d’officine ont décidé de suspendre l’application du système du tiers payant à partir du 10 octobre courant, jusqu’au règlement de leur dû", a déclaré dimanche à l’Agence TAP, le secrétaire général du SPOT, Rached Karâali.

Le syndicat des pharmaciens d’officine de Tunisie (SPOT) avait décidé, hier samedi, à l’issue de son assemblée générale ordinaire, la suspension de l’accord entre les pharmaciens et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), en raison du retard dans le paiement des sommes dues, depuis plusieurs mois.

"Le citoyen inscrit dans le sytsème du tiers payant est appelé à payer le montant total de la prestation au pharmacien qui lui remettra une facture pour se faire rembourser auprès de la CNAM", a expliqué Karâali, regrettant "les désagréments que le citoyen est susceptible d’endurer, suite à cette décision".

Et d’affirmer que la séance de conciliation ayant réuni, vendredi 7 Octobre, le SPOT, les représentants du ministère des affaires sociales et la CNAM, a été un échec, vu qu’aucune proposition positive à même de rassurer les pharmaciens n’a été avancée, pour les encourager à continuer de travailler sur la base du système du tiers payant.

De son côté, le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Abdelkrim Jrad, a qualifié la décision du SPOT de "décision hâtive" qui n’a pas pris en considération l’intérêt des assurés sociaux et le besoin du pays d’une stabilité sociale.

"La suspension de l’accord avec la CNAM par le SPOT est une décision qui a été prise à maintes reprises sans pour autant apporter de solution au problème", a-t-il ajouté.

Jrad a préconisé d’unifier les efforts de toutes les parties intervenantes pour pallier au déficit financier enregistré par les caisses sociales depuis quelques années et ayant engendré plusieurs problèmes, assurant que l’UGTT avancera bientôt des propositions à la CNAM et aux pharmaciens pour les aider à régler leur différend.

A noter que l’Agence TAP a tenté à maintes reprises de contacter le porte-parole de la CNAM, pour connaitre la position de la caisse sur la rupture de l’accord de la part des pharmaciens, mais sans résultats.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.