Huffpost Algeria mg

L'artiste peintre italien Virginio réalise une fresque en hommage à la ville de Annaba

Publication: Mis à jour:
Imprimer

verginio

Une grande fresque réalisée en hommage à la ville de Annaba par le plasticien et dessinateur de BD italien Virginio a été présentée au 9e Festival international de la bande dessinée (Fibda), clôturé samedi 08 octobre à l'Esplanade de Riadh El-Feth.

Réalisée entre 2015 et 2016 sur une surface en toile de 2,50 mètres de long sur 1,80 mètre de large, l’oeuvre de Virginio intitulée "Hippo-Regius" (deuxième appellation dans la toponymie qu’a connu Annaba à travers l’histoire) a accueilli le public du chapiteau où étaient programmées les conférences du 9e Fibda.

Invitant le regard à une immersion onirique dans les profondeurs historiques d’Annaba, l’oeuvre scrute les âges et l’âme de la ville où un jour de l’année 1935, naquit la mère de l’artiste Anna Cacciatore.

Dans une vision intemporelle de grande créativité annoncée par un mélange de couleurs terre jaunâtre et orangé renvoyant au climat méditerranéen, l’antique "Hippo-Regius" s’impose très vite au visiteur dans des traits gras et élancés, à dominance rouge et noir et aux formes géométriques carrés, triangulaires ou circulaires.

Déployée dans des perspectives exprimant, le retour vers le passé historique de la ville et une vision de l’avenir voué à la modernité, la fresque représente également un lien de terre que Verginio décrit avec passion.

"Ma mère est née à Annaba, une ville millénaire qui fait désormais partie de moi", lance l'artiste d'une voix émue après un long moment de silence, les yeux toujours fixés sur sa toile.

Au centre de la toile, la liens historiques entre Rome et Annaba s'expriment à travers le portrait de Saint Augustin qui fut de l’an 395 jusqu’à sa mort en en 430, l’évêque d’Hippo-Regius, devenue alors, l’une des principales villes de l’Afrique romaine.

La carte géographique de la Sicile insérée en filigrane au milieu de son oeuvre, le plasticien suggère de mettre en rapport cette île du sud de l'Italie, proche des côtés algériennes, avec celle où sa mère a vu le jour.

Le phénomène de l’émigration est répercuté sur l’oeuvre par la "symbolique du coquillage", notamment utilisée au moyen âge par le peintre Piero De La Franscesca (décédé en 1492) dans "La madone Con Il Bambino" ( la madone et le bébé).

L’an 410 marquant la chute de Rome et 1830 annonçant l’occupation de l’Algérie figurent sur la toile réalisée dans un style libre qui s’inscrit, précise Virginio, dans un courant artistique dit "d’anticipation".

L’attachement de l’artiste à Annaba, qu’il a visitée pour la première fois en 2015, est perceptible et rendue avec subtilité.

L'artiste, sur le perchoir de l'histoire, met en scène des trains et des voitures allant dans tous les sens embarquant le temps et les époques dans des courses effrénées vers la modernité.

Confiant sa muse à son compagnon de route, le poète et scénariste de BD Frederic Gaffiat, au nom d'artiste "Iah-Hel", le plasticien a réussi à convoquer les grands moments de l'histoire de la ville d'Annaba dans une fresque coiffée de l'emblème algérien et des symboles de la ville de Annaba.

Né à Rome (Italie) en 1969, Virginio Vona enchaîne, dès son jeune âge, les formations dans de grandes écoles d'art à l'instar de l’ Ecole de graphisme Federico Cesi, l’Ecole de bande dessinée Comics Internationale et l'Institut d’Art San Giacomo, perfectionnant son art à travers la conception et la réalisation de trompes l’oeil en Italie.

Le créateur du personnage "Fenice" s'installe en France dans les années 2000 où son oeuvre est cotée sur le marché de l'art, ce qui lui vaut d'être inscrit au Larousse des Peintres.

Présent au Fibda depuis 2011 et régulièrement au Festival de la bande dessinée d'Angoulême, l'artiste réalise en 2015 une dizaine d'expositions. Virginio Vona remettra très prochainement "Hippo-Regius", une oeuvre "d'exception", à la "société civile" annabie, tient-il à préciser.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.