Huffpost Algeria mg

"3ezzi akked U3zzul" la BD en tamazight de Kamel Bentaha remporte le premier prix des jeunes talents au FIBDA

Publication: Mis à jour:
KAMEL BENTAHA
Huffpost Algérie
Imprimer

La bande dessinée ou la BD l'habite depuis qu'il est tout petit. Kamel Bentaha, premier prix jeunes talents du FIBDA,
se souvient des cours de récréations où il se plaisait à reproduire les personnages des dessins animés pour ses amis de l'école. Il s'amusait aussi à les dessiner dans leurs jeux ou en classe. Il reproduisait tout se qui accrochait son regard, C'était déjà le présage les préludes d'un talent insoupçonné jusque-là.

Originaire de Cheurfa n'Bahloul de la daïra d’Azazga, wilaya de Tizi-Ouzou, il était naturel, dit-il, d'être le caricaturiste de l’hebdomadaire "Le Pays", premier journal à introduire la langue amazighe dans ses colonnes. La singularité de son trait lui a permis de se joindre à d'autres rédactions notamment celle du journal "Les nouvelles confidences" edité par Le soir d'Algérie ou encore le magazine pour enfant "Nounou".

Né le 15 octobre 1968, Kamel Bentaha publié sa première BD en 2013. Intitulée "Amicalement votre", celle-ci lui permet de s'affirmer dans le monde de la BD. Il en publiera deux autres après en langue arabe pour des campagnes de sensibilisations à la demande de la direction de la jeunesse et des sports et la direction de l’Algérienne des eaux.

Cette année, il décide de se lancer dans la BD en langue amazighe. " Le Tamazight devenue langue officielle, je n'ai pas vu de meilleure manière de la consacrer comme telle que de lui offrir un texte et des images destinés aux tous petits." Par cette BD "3ezzi akked U3zzul" (Le rouge-gorge et le protégé de sa mère), Kamel Bentaha a voulu contribuer aux efforts de la promotion de la langue et à la contribution de l'épanouissement et l'éducation des enfants qui commencent son apprentissage.

"3ezzi akked U3zzul", paru en avril dernier aux "Editions du Terroir", est l'histoire d'un rouge-gorge (3ezzi akked), un oiseau qui revient tous les hivers en Kabylie et celle du gamin choyé "U3zzul" qui ne ménage pas d'effort pour piger le bel oiseau.

Le récit représenté par ces deux personnages se déroule dans un coin de Kabylie où s'ingénie un enfant pour capturer un oiseau. Par cet ouvrage éducatif, l'auteur a voulu, également, sensibiliser à la protection de l'environnement et à la protection des espèces animales.

Par le choix de tamazight, l’auteur a voulu aussi contribuer à l’enrichissement de la bibliothèque de la langue amazighe fraîchement promue langue officielle dans la constitution.

Kamel Bentaha est déjà sur deux autres projets de BD en tamazight. Il n'oubliera pas, pour autant, ses héros 3ezzi et U3zzul pour lesquelles de nouvelles aventures sont déjà en chantiers.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.