Huffpost Maroc mg

Les internautes en ont assez de la pollution provoquée par les tracts électoraux

Publication: Mis à jour:
Imprimer

LÉGISLATIVES - A minuit, les partis politiques ont mis fin à leur campagne pour les législatives, qui se tiennent au Maroc ce vendredi 7 octobre. Mais que faire du surplus de tracts imprimés pour les besoins de la campagne?

Certains partis n’ont rien trouvé de mieux pour s’en débarrasser que de les jeter depuis des véhicules sur les principales avenues du royaume.

A Rabat, Casablanca, Fès ou Marrakech, les internautes ont été nombreux à publier des photos pour dénoncer l’état des rues après la pluie de tracts. Seuls quelques partis se sont abstenus de polluer les voies publiques, à l’image du Parti des néo-démocrates ou encore de la Fédération de la gauche démocratique.

Le plus curieux dans l’histoire? Le parti de l’environnement et du développement durable, censé défendre le respect de l’environnement, a inondé le quartier de l’Agdal à Rabat du surplus de tracts électoraux imprimés.

  • DR
  • DR
  • DR
  • DR
  • Thomas Savage
  • DR
  • DR
  • DR

LIRE AUSSI: