Huffpost Algeria mg

Un plan "ambitieux" pour aménager les salles de cinéma et "relancer le 7e art"

Publication: Mis à jour:
ALGIERS CINEMA
AFP via Getty Images
Imprimer

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a affirmé jeudi à Annaba qu’un plan "ambitieux" est actuellement engagé pour aménager les salles de cinéma, organiser les spectacles cinématographiques et relancer le 7e art.

Ce plan prévoit l’association du capital privé à cette opération, a souligné le ministre durant la cérémonie de réouverture de la cinémathèque d’Annaba, rapporte l'APS, sans donner plus de détails.

Il a précisé à la même occasion que 80 salles de cinéma, à l’échelle nationale, ont été à ce jour rouvertes dans le cadre de cette opération.

Des accords seront conclus entre l’Office national pour la culture et l’information et les distributeurs de films pour permettre aux cinéphiles de suivre les films les plus récents de l’industrie cinématographique mondiale, a affirmé M. Mihoubi.

Il avait annoncé que la gestion des salles de cinéma sera transférée à cet office, afin de "garantir une gestion administrative et financière des salles de cinéma à travers le pays et de valoriser ces structures culturelles".

Les salles de cinémas sont passées sous l'égide du ministère de la Culture à la fin 2015, quand Azzedine Mihoubi, tout comme ses prédécesseurs, les réclamaient auprès du ministère de l'Intérieur. Il a attesté, quelques mois auparavant, de l'abandon que subissent ces établissements de la part des communes.

Il a dans le même sillage révélé que 95% des salles de cinéma algériennes, soit 380 des 400 salles, sont fermées et non exploitées. Azzedine Mihoubi avait alors fait part de l'intention de ses services de réhabiliter ces structures, à travers plusieurs plans de modernisation, en les dotant de moyens modernes, dont des équipements de projection.

LIRE AUSSI: Mihoubi veut que les salles de cinéma à l'abandon soient affectées au ministère de la culture

Le ministre de la Culture a salué, en outre, les réalisations accomplies en matière de structures de production dont ‘‘la cité cinématographique réalisée à Alger en un temps record’’.

Prévue pour 230 places et dotée d’installations de projection numérique DCP (Digital cinema package), la salle de la cinémathèque a été inaugurée à quelques heures de l’ouverture au théâtre régional ‘‘Azzedine Medjoubi’’ de la seconde édition du Festival d’Annaba du film méditerranéen (FAFM).

LIRE AUSSI: La gestion des cinémas transférée à l'Office de la culture et de l'information

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.