Huffpost Tunisie mg

Tunisie: L'inflation dépasse la barre des 4%

Publication: Mis à jour:
TUNISIA MARKET
FADEL SENNA/AFP/Getty Images
Imprimer

La Banque centrale de Tunisie avait prévenu dans son dernier rapport sur les perspectives de croissance à court terme d’un éventuel retour des tensions inflationnistes à partir du mois de septembre en Tunisie.

Des prévisions qui ont été confirmées par les statistiques publiées, jeudi 6 octobre, par l’Institut National de la Statistique (INS) faisant montre d’une envolée de l’indice des prix à la consommation familiale au cours des 9 premiers mois de l’année en cours pour se situer au seuil de 4.2%, soit le plus haut niveau enregistré depuis le début de l’année.

L’inflation oscillait entre 3.3% et 3.9% au maximum. Aujourd’hui elle dépasse le seuil des 4% et si l’on prend en compte le niveau de l’inflation sous-jacente (hors énergie et produits alimentaires), il serait de l’ordre de 5.2% au mois de septembre 2016.

A noter que les prix des produits libres ont augmenté de 5.2% au cours de la période de référence (9 mois 2016) contre 1.1% pour les produits subventionnés.

Baisse de 0.4% des prix du tabac et boissons alcoolisées

La ventilation de l’indice des prix à la consommation familiale par secteur démontre une hausse généralisée des prix pour les différents biens de consommation courante à l’exception des prix du tabac et boissons alcoolisées de 0.4% au cours des neuf premiers mois de l’année en cours et des télécommunications de 1.1%.

Excepté ces deux catégories de biens de consommation, les autres produits enregistrent une hausse frénétique des prix notamment pour les produits d’habillement et chaussures, les produits en relation avec l’enseignement et les services liés au logement et l’énergie domestique.

Hausse de 6% des prix des fournitures scolaires

Le bulletin de l’INS note ainsi à la fin de la rentrée scolaire 2016/2017, une hausse de 2.8% des dépenses liées à l’enseignement de base, de 16.5% pour l’enseignement secondaire et de 6% pour l’achat des fournitures scolaires contre une stagnation dans les prix des livres.

La révision à la hausse de 15.5% des prix de la SONEDE et la hausse de 7.5% en moyenne des loyers a tiré vers le haut l’indice des prix du groupe logement et énergie domestique qui a enregistré par glissement annuel un accroissement de 5.2% au niveau des prix.

La moyenne des prix pour cette rubrique de bien à la consommation devrait augmenter davantage si le parlement adopte l’augmentation des prix de l’électricité prévue dans la loi de finances 2017.

Aujourd’hui, le maintien du pouvoir d’achat du consommateur tunisien sera un objectif difficile à atteindre surtout que les éventuels ajustements à la hausse des prix annoncés de part et d’autre, l’augmentation de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) de certains produits ne vont pas aller de pair avec le rythme des augmentations salariales. Par ailleurs, le gouvernement préconise un gel de deux ans des augmentations salariales. A cela, l’UGTT a riposté négativement et le bras de fer ne fait que commencer.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.