Huffpost Maroc mg

EN DIRECT - Le PJD remporte les législatives avec 125 sièges, suivi du PAM et de l'Istiqlal

Publication: Mis à jour:
BENKIRANE VOTE 2016
Youssef Boudlal/Reuters
Imprimer

POLITIQUE - Les élections législatives ont livré leur verdict. Le scrutin du 7 octobre a sacré le Parti de la justice et du développement (PJD) grand gagnant, avec 125 sièges, devant le Parti authenticité et modernité (PAM), qui lui, en a décroché 102. Troisième, et loin derrière, le Parti de l’Istiqlal (PI) devra se contenter de 46 sièges.

Au lendemain de ces élections législatives, le HuffPost Maroc poursuit sa couverture en temps réel de l’actualité du scrutin. Suivez notre direct sur les élections législatives.

Le Parti de la Justice et de Développement (PJD) a remporté 27 sièges et le Parti Authenticité et Modernité (PAM) 21 sièges au titre de la circonscription nationale lors du scrutin législatif du 7 octobre, selon les résultats officiels proclamés par la commission nationale des statistiques.

Un communiqué du ministère de l'Intérieur précise qu’il ressort de ces résultats, proclamés sur la base des procès-verbaux parvenus aux commissions provinciales des statistiques au niveau des différentes préfectures, provinces et préfectures d’arrondissement, que le Parti de l’Istiqlal a obtenu 11 sièges, le Rassemblement national des indépendants (RNI) 9 sièges et le Mouvement populaire (MP) 7 sièges.

Pour leur part, l’Union socialiste des forces populaires (USFP), le Parti du progrès et du socialisme (PPS) et l’Union constitutionnelle (UC) ont remporté respectivement 6, 5 et 4 sièges.

Le ministère rappelle que conformément aux dispositions de la loi organique relative à la Chambre des représentants, la commission nationale des statistiques a tenu samedi 8 octobre 2016 une réunion consacrée au décompte des voix et à la proclamation des résultats officiels au titre de la circonscription électorale nationale lors du scrutin législatif du vendredi 7 octobre 2016 en présence des représentants des listes de candidatures en lice.

Partager: tumblr

Rachid Talbi Alami du Rassemblement national des indépendants (RNI), président de la Chambre des représentants et Mohamed Najib Boulif du Parti de la justice et du développement (PJD), ministre délégué chargé du Transport, ont remporté un siège chacun respectivement à la circonscription de Tétouan et à la circonscription de Tanger-Assilah.

Autres candidats élus, Nourdin Moudian du Parti de l'Istiqlal (circonscription d'Al Hoceima), Mohamed Zemmouri de l'Union constitutionnelle (circonscription de Tanger-Assilah) et le président du groupe Haraki à la Chambre des représentants Mohamed Laaraj du Mouvement populaire (MP) (circonscription d'Al Hoceima) et Mohamed El Hamdaoui du PJD (circonscription de Larache).

Plusieurs présidents de collectivités territoriales dans les différentes circonscriptions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima sont aussi sortis victorieux du scrutin du 7 octobre. Il s'agit notamment de Fouad El Omari du PAM, président de l'Association marocaine des présidents des conseils communaux et ancien maire de Tanger, Mohamed Kheyi Khamlichi du PJD, président du district de Béni Makada (circonscription de Tanger-Assilah), Mohamed Idaoumar du PJD, président de la Commune de Tétouan, Mohamed Simo du MP, président de la municipalité de Ksar El Kébir et de Abdelaziz Ouadiqui de l'UC, président de la Commune de Rissana (circonscription de Larache), Noureddine Harrouchi du PAM, vice-président de la Commune de Tétouan, Ali Amanyoul du Parti du progrès et du socialisme (PPS), président de la municipalité de Martil et Mohamed Karrouk du PJD, président de la municipalité de Fnideq (circonscription de M'diq-Fnideq).

Des sièges parlementaires sont aussi revenus à Abdelaziz Lachhab du PI, président de la Commune de Ain Baida, Mohamed Ahouit de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), président de la Commune de Zoummi (circonscription d'Ouezzane), Mohamed Mellahi de l'USFP, président de la Commune d'Oued Laou et Mohamed Arabi Ahnine du PPS, président de la Commune d'Azla (circonscription de Tétouan).

Il s'agit aussi de Abderrahman El Omari du MP, président de la Commune de Tassift, Taoufik Maimouni du PAM, président de la Commune rurale de Dardara, Ismail Bakkali du PI, président de la Commune d'Oued Melha (circonscription de Chefchaouen), Mohamed Hamouti du PAM, président de la Commune Mrabten, Omar Zarad du PAM, président de la Commune de Targuist (circonscription d'Al Hoceila) et Redouane Nouino du PAM, président de la Commune de Ksar Es-Sghir (circonscription de Fahs-Anjra).

Certains candidats dans la région ont réussi à remporter un deuxième voire un troisième mandat parlementaire au titre de ces élections législatives, comme l'homme d'affaires et promoteur immobilier Mohamed Zemmouri qui siégera au sein du Parlement pour la sixième fois.

Au total, 103 listes électorales représentant 23 instances politiques et une sans appartenance étaient en lice pour pourvoir les 29 sièges réservés à la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima lors de ces élections législatives.

Partager: tumblr

Les mandataires de liste du Parti Authenticité et modernité (PAM), Mohamed Chrour, actuel président du Conseil municipal d'Oulmès et ancien député et Rahou El Hilaa, ancien député, ont remporté deux des six sièges réservés à la province de Khémisset lors des élections législatives du 07 octobre, en obtenant respectivement 10.517 et 9754 voix.

Selon les données de la préfecture de Khémisset, les quatre sièges restant sont revenus au secrétaire général du Mouvement démocratique et social (MDS), Abdessamad Archane, président du conseil municipal de la ville de Tiflet (18.163 voix), à l'ancien député du Rassemblement national des indépendants (RNI) Hassan El Filali (14.789 voix), au président de l'Assemblée provinciale de Khémisset du Mouvement Populaire (MP), Mohamed Lahmouch (13.470 voix) et au président de la commune rurale Ait Yadine, Lahbib El Houssaini du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) (9.950 voix).

Partager: tumblr

Le parti Authenticité et modernité (PAM), le parti de l'Istiqlal (PI) et le parti de la Justice et du développement (PJD) ont remporté les trois sièges réservés à la province de Figuig lors des élections législatives qui se sont déroulées vendredi.

Les têtes de liste du PAM, du PI et du PJD qui sont respectivement Driss Okamni, Lakbir Kada et Mustapha Zaiti partagent les trois sièges réservés à la province, selon les résultats provisoires annoncées samedi.

Le taux de participation dans la province, où 11 listes totalisant 33 candidats étaient en lice, est
de 37,48%.

Partager: tumblr

Les partis du Progrès et du socialisme (PPS), Authenticité et modernité (PAM), de l'Istiqlal (PI), Justice et développement (PJD) et l'Union constitutionnelle (UC) se sont partagés les cinq sièges réservés à la province de Sidi Kacem, lors du scrutin législatif de vendredi.

Selon des données de la préfecture de Sidi Kacem, le mandataire de liste du PPS, Ahmed Ghazoui, est arrivé en tête avec 19.075 voix, suivi du mandataire de liste du PAM, président du conseil provincial de la ville de Sidi Kacem avec 16.075 voix.

Le mandataire de liste du PI, Mohamed El Hafed, président du conseil municipal de la ville de Sidi kacem, a occupé la 3e place avec 12.021 voix, talonné par les mandataires de liste du PJD, Ahmed El Hiqi, vice-secrétaire régional du parti dans la région de Rabat-Salé-Kénitra (9.252 voix) et de l'UC, Abderrahman harfi (7.837 voix).

Partager: tumblr

Le PJD a remporté quatre des sept sièges à pourvoir dans les deux circonscriptions électorales de la préfecture de Salé au titre des législatives du 07 octobre.

Ainsi, Abdelilah Benkirane (SG du PJD et mandataire de liste) et Jamaâ Mouâtassim (président du conseil communal de Salé) ont été élus dans la circonscription de Salé avec 36.692 voix, selon des données de la préfecture.

Le mandataire de la liste PAM, Rachid El Abdi et le mandataire de la liste RNI, Noureddine Lazrak ont été, de leur côté, proclamés vainqueurs avec 11.592 voix pour le PAM et 8.673 pour le RNI.

Dans la circonscription de Sala Al-Jadida, le mandataire de la liste PJD, Abdelkader Amara, ministre de l'Energie et des mines, et son colistier Youssef Gharbi, président de l'arrondissement Hssaine et membre du secrétariat général du PJD, ont été élus après avoir obtenu 25.024 voix, alors que Mohamed Benattia, mandataire de la liste PAM dans la même circonscription, a obtenu la victoire avec 11.821 voix.

Partager: tumblr

Selon les résultats définitifs dévoilés samedi par la préfecture de Larache, Mohamed Simou du MP (18.106 voix), Mohamed El Hamdaoui du PJD (16.178 voix), Amal Boukir du PAM (11.740 voix) et Abdelaziz El Ouadki de l'UC (10.633) sont arrivés en tête du scrutin du 7 octobre au niveau de cette circonscription.

Le nombre des suffrages exprimés lors de ce scrutin s'élève à 82.360 voix au niveau de la circonscription où un taux de participation de 43,95% a été enregistré, soit 94.439 électeurs qui se sont rendus à 68 bureaux de vote sur un total de 214.837 inscrits.

Partager: tumblr

Le PAM, le PJD, le MP et le RNI se sont partagé les quatre sièges réservés à la province de Nador lors des élections législatives qui se sont déroulées vendredi.

Ainsi, Souleiman Houlich (PAM), Farouq Ettahiri (PJD), Said Rahmouni (MP) et Moustapha El Mansouri (RNI) ont remporté les quatre sièges de la province de Nador, selon les résultats provisoires annoncés samedi.

Le taux de participation dans la province, où 17 listes étaient en lice, a atteint 48,31%.

Partager: tumblr

Les deux sièges réservés à la circonscription de Smara dans le cadre des législatives du 7 octobre ont été remportés par les candidats Moulay Zoubir Habaddi du PAM et Hamad Chigguer du PI.

Dans cette circonscription, qui compte 30.269 électeurs, le nombre des suffrages exprimés s’établit à 16.392, alors que le taux de participation s’élève à 62%.

Partager: tumblr

Le PJD, le PAM et le RNI ont remporté les quatre sièges réservés à la circonscription d’Agadir-Ida Outanane lors des élections législatives de vendredi.

Selon les résultats provisoires annoncés, samedi, par le wali de la région de Souss-Massa, gouverneur d’Agadir Ida-Outanane, Zineb El Adaoui, lors d’une conférence de presse, Saleh Malouki et Ismaïl Choukri du PJD ont remporté deux sièges, alors que Hamid Ouahbi (PAM) et Abdellah Messoudi (RNI) se sont accaparés les deux sièges restants.

Le PJD s’est adjugé 32.812 voix des 65.480 voix exprimées, alors que le PAM a obtenu 12.823 voix et le RNI 6.812, après le dépouillement de 80% des bulletins de vote.

Partager: tumblr

Le PI, le PAM et le PJD ont remporté les trois sièges à pourvoir dans la circonscription de Laâyoune.

Dans cette circonscription, le mandataire de liste du PI, Moulay Hamdi Ould Errachid, est arrivé en tête avec 26.821 voix, suivi du mandataire de liste du PAM, Sidi Mohamed Salem Joumani, qui a recueilli 21.579 voix, alors que la liste du PJD, conduite par Ibrahim Daiif, a récolté 8.409 voix, selon des résultats annoncés par la préfecture de Laâyoune.

Partager: tumblr

Les deux sièges réservés à la circonscription de Tarfaya ont été remportés par Abdallah Billat du PAM et Ali Razma du PJD.

Dans cette circonscription, le mandataire de liste du PAM est arrivé en tête avec 2.644 des voix sur les 7.185 suffrages exprimés, alors que la tête de liste du PJD a récolté 2.299 voix, selon des résultats recueillis auprès de la préfecture de Tarfaya.

Le nombre des votants au niveau de la circonscription de Tarfaya, qui compte 10.395 électeurs, s'établit à 7.894, alors que le taux de participation a atteint 75,94%.

Un total de 11 listes, comprenant 22 candidats, étaient en lice pour remporter les deux sièges réservés à la province de Tarfaya.

Partager: tumblr

Les candidats Abdel-Aziz Abba, du Parti de l'Istiqlal (PI) et Abdallah Dabadda, du Parti authenticité et modernité (PAM) ont remporté les deux sièges réservés à la circonscription de Boujdour lors des élections législatives.

Ainsi, le mandataire de liste du PI est arrivé en première position avec 5.034 voix sur les 17.078 suffrages exprimés, contre 4.993 voix pour la tête de liste du PAM, selon des résultats annoncés par la préfecture de Boujdour.

Le taux de participation au niveau de la province de Boujdour a atteint 64,30%, alors que le nombre des électeurs s’établit à 29.922. Neuf listes, totalisant 18 candidats, étaient en lice pour briguer les deux sièges électoraux au niveau de la province de Boujdour.

Partager: tumblr

Le PAM, le RNI, et l’UC se sont partagés les trois sièges réservés à la circonscription électorale Bzou – Ouaouizaght, dans la région d'Azilal, lors des législatives qui se sont déroulées vendredi au niveau national.

Ainsi, Badr Touami le mandataire de la liste du PAM, Mustapha Reddad, le mandataire de la liste du RNI, et Miloud Berkayou, le mandataire de la liste du l'UC, ont remporté les trois sièges de la circonscription sur les 18 listes en lice, selon les résultats partiels annoncés samedi par la wilaya de la région de Béni Mellal-Khénifra.

Le nombre des inscrits sur les listes électorales au niveau de cette circonscription électorale s'élève à 139.900 et ont été répartis sur 467 bureaux de vote.

Partager: tumblr

Selon les résultats partiels provisoires annoncés par la préfecture de province de Khouribga, les mandataires de liste du PAM, Abderahim Atmoune, du PJD, Charqui Ghalmi, de l'USFP, Lahbib Lmalki, de l'UC, Mohamed Zegrani , du RNI, Hamid Archi et du PI, Lahcen Haddad se sont partagés les six sièges de la circonscription de Khouribga, sur les 25 listes en lice.

Partager: tumblr

Les résultats provisoires des législatives de vendredi à Fès, ont confirmé la position dominante du Parti de la justice et du développement (PJD) qui s'est adjugé la moitié des 8 sièges à pourvoir à la préfecture de Fès et sonné la fin de la présence de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), qui a perdu ses deux sièges locaux obtenus lors du scrutin de 2011.

Et si le Parti de l’Istiqlal (PI) a bien préservé sa position en tant que l’une des composantes politiques traditionnelles de la ville avec deux sièges, le Parti authenticité et modernité (PAM) et le Rassemblement national des indépendants (RNI) ont réussi à s'adjuger un siège chacun, après avoir été absents du mandat écoulé.

Partager: tumblr

Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) tient, ce dimanche 9 octobre, à son siège à Rabat, une conférence de presse pour présenter son rapport préliminaire sur l’observation des élections législatives du 7 octobre 2016.

En tant que président de la commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections, le CNDH a supervisé l'ensemble du processus d’accréditation pour l’observation neutre et indépendante des élections, indique un communiqué du conseil, faisant observer que ce processus a permis la participation de 32 instances nationales ayant mobilisé plus de 4.365 observateurs et 36 instances internationales ayant mobilisé quelque 316 observateurs.

Partager: tumblr

Conformément à l'article 65 de la Constitution, le roi présidera l’ouverture de la première session parlementaire, qui commencera le deuxième vendredi d’octobre. À cette occasion, le roi livrera son traditionnel discours devant les membres du Parlement. Les députés et les députées devront porter l'habit traditionnel durant cette séance, conformément à l'article 4 du règlement intérieur de la Chambre des représentants.

Partager: tumblr

Via le site officiel du Parti de la Justice et du développement, le secrétaire général du parti a annoncé "ne pas souhaiter accorder d'interview ni de déclaration" aux médias pour l'instant".

Partager: tumblr

Les membres de la délégation des observateurs de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) "n’ont ni observé ni constaté aucune irrégularité" lors des élections législatives du 7 octobre a affirmé, samedi à Rabat, le président de la délégation, Ian Liddell-Grainger, rapporte l'agence officielle MAP.

Lors d'une conférence de presse, organisée pour présenter le bilan du suivi des Législatives du vendredi 7 octobre, M. Grainger a ajouté que dans tout pays engagé dans un processus électoral, il y a des rapports sur les irrégularités et "quand une irrégularité est constatée il faut diligenter une enquête pour en identifier la nature".

La délégation a visité 50 centres de vote dans les villes de Rabat, Casablanca, Fès, Tanger et Marrakech où elle a suivi le déroulement de l’opération électorale à travers un formulaire énumérant les différents points relatifs au scrutin, dont le nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales, le nombre des participants, les partis participants et l’existence d’éventuelles irrégularités.

Les responsable européen a proposé la création d’une Haute commission centrale des élections, qui superviserait l’ensemble du processus et qui serait indépendante et sans aucune relation avec les pouvoirs publiques, estimant que cette instance aiderait les partis politiques et non seulement l’administration centrale.

Partager: tumblr

L'Istiqlal, le PJD, le PAM, l’UC, l’USFP et le MP ont remporté les 6 sièges réservés à la circonscription d’El Jadida au titre des élections législatives du 7 octobre.

Chacune de ces six formations politiques a obtenu un siège, selon des résultats annoncés dans la nuit de vendredi à samedi par la province d’El Jadida, qui relève de la région de Casablanca-Settat.

Le PI a remporté 24.981 voix, suivi du PJD (24.459 voix), du PAM (19.210 voix), de l’UC (12.254 voix), de l’USFP (10.806 voix) et du MP (9.895 voix).

Partager: tumblr

Le Mouvement populaire, le PAM et le PJD se sont partagés les trois sièges réservés à la circonscription électorale de la province de Boulemane, lors des législatives qui se sont déroulées vendredi au niveau national.

Ces sièges sont revenus à Hassan Laenser du MP, Ahmed Chawki du PAM et Mohamed Idrissi du PJD.

Le taux de participation a atteint 53% dans la province de Boulemane lors de ce scrutin.

Dans la province de Boulemane, 99.569 électeurs se sont rendus aux urnes pour choisir trois représentants à l'hémicycle parmi les 48 candidats représentant 16 listes électorales. Le nombre d'inscrits sur les listes électorales est de l’ordre de 99.569 répartis sur les 345 bureaux de vote que compte la province.

Partager: tumblr

L'Istiqlal et le PJD ont remporté les deux sièges réservés à El Hajeb au titre du scrutin législatif pour l'élection des membres de la Chambre des représentants.

Selon des résultats communiqués samedi par les autorités locales, ces deux sièges sont revenus à Hadhom Youssef du PI et Khalid Bouqarai du PJD.

Le taux de participation a atteint 35% dans la province d'El Hajeb lors de ce scrutin.

Au niveau de la province d'El Hajeb, quelque 30 candidats représentant 15 listes se sont lancés dans la course pour pourvoir deux sièges.

Partager: tumblr

Le PJD est arrivé en tête des élections législatives du 7 octobre au niveau de la préfecture de Casablanca, en obtenant 15 sièges sur 26.

Selon des résultats annoncés dans la nuit de vendredi à samedi par la wilaya de Casablanca-Settat, le PAM est arrivé en deuxième position avec 7 sièges, suivi du RNI avec 2 sièges et de l'UC et du PSU avec un seul siège chacun.

Un total de 256 listes électorales totalisant 927 candidats étaient en lice pour briguer les 57 sièges réservés à la région de Casablanca-Settat.

Le nombre total d’inscrits aux listes électorales au niveau de la région s’élève à un peu plus de trois millions d'électeurs. Au niveau de la préfecture de Casablanca, 136 listes regroupant 445 candidats étaient en lice pour pourvoir 26 sièges, alors que le nombre d’électeurs a atteint 1.489.158.

Quelque 6.740 bureaux de vote ont été mis en place pour recevoir les électeurs dans toute la région, dont 3.043 au niveau de la préfecture de Casablanca, alors que le nombre des bureaux centraux s’élève à 642.

Partager: tumblr

L'USFP, le MP et le Parti de l'Istiqlal ont remporté les trois sièges réservés à la circonscription électorale de la province de Khénifra, lors des législatives qui se sont déroulées vendredi au niveau national.

Selon les résultats provisoires annoncés par la province de Khénifra, ces sièges ont été remportés par Nabil Sabri, Lahcen Aït Achou et Saleh Oughbal, respectivement têtes de liste de l'USFP, du MP et du PI.

Quant au taux de participation à ce scrutin législatif au niveau de cette province, il a atteint 45,41%.

Un total de 15 listes étaient en lice pour pourvoir les trois sièges à la Chambre des représentants réservés à la circonscription de la province de Khénifra. Un total 202.098 personnes étaient inscrites sur les listes électorales au niveau de cette province où 550 bureaux de vote ont été mis en place à l'occasion de ces élections.

Partager: tumblr

Le PJD a occupé la première place dans la circonscription électorale de Meknès en obtenant deux des 6 sièges réservés à la préfecture à la Chambre des représentants.

Selon des résultats communiqués samedi par les autorités locales, ces deux sièges sont revenus à Abdallah Bouanou et Driss Sqali Adaoui.

Les quatre autres sièges ont été obtenus par Abdelqader Labrigui du Mouvement populaire, Abdelouahed Ansari du Parti de l'Istiqlal, Badr Tahiri du Rassemblement national des indépendants et Driss Qachal de l'Union constitutionnelle.

Le taux de participation a atteint 40,14% dans la préfecture de Meknès, ajoute la même source.

Au niveau de cette préfecture, 22 listes électorales, totalisant 132 candidats dont trente femmes, étaient en lice pour pourvoir six sièges.

Partager: tumblr

Les trois sièges réservés à la circonscription d'Ouazzane à la Chambre des représentants au titre des échéances législatives du 7 octobre ont été remportés par les partis Authenticité et modernité (PAM), l’Istiqlal (PI) et l’Union socialiste des forces populaires (USFP), selon des données provisoires annoncées samedi par la préfecture d’Ouazzane.

Ainsi, Wiam Mharchi (24.871 voix) du PAM, Abdelaziz Lachhab (14.269) du PI, et Mohamed Ahouit (11.190) de l’USFP ont décroché les trois siège de la circonscription d’Ouazzane, sur les 13 listes en lice.

Le taux de participation au niveau de la circonscription d’Ouazzane a atteint 59,43%, soit un total de 76.531 voix exprimées.

Partager: tumblr

Le Parti authenticité et modernité (PAM) a remporté 2 des 4 sièges réservés à la circonscription de la province de Kelaa Sraghna.

Selon des résultats provisoires annoncés par la province, ces sièges sont revenus à Abderrahim Ouamrou et Abderrazak El Ouarzazi, alors que Aloullal Belaïd du Parti de la justice et du développement (PJD) et Ahmed Toumi du Parti de l'Istiqlal (PI) se sont répartis les deux sièges restants.

Au niveau de cette province, 15 listes étaient en lice pour pouvoir les 4 sièges, avec 685 bureaux de vote, alors que le nombre d’électeurs a atteint 249.650.

Partager: tumblr
08/10/2016 13h46 CEST
Des alliances incertaines

Pour atteindre la majorité des 198 sièges, le PJD a besoin de 73 sièges. Mais le progression fulgurante du PAM (102) au détriment des autres partis (l'Istiqlal est loin derrière avec 46 sièges), complique la tâche au parti de Benkirane. Certes, il pourra compter sur le PPS qui a obtenu 12 sièges, pour cela reste insuffisant et les éventuelles alliances avec les autres partis restent incertaines.

L'UC, qui a remporté 19 sièges, pourrait jouer le rôle de parti d'appoint. En effet, après 18 ans dans l'opposition, l'Union constitutionnelle (UC) semble se confronter à l'usure de sa stratégie politique. Selon une source au parti, une volonté de sortir de l'opposition se fait jour, aujourd'hui, au sein de la formation politique dirigée par Mohamed Sajid.

Du côté de l'Istiqlal, le flou règne. L'inconstance de l'inénarrable Hamid Chabat, qui envoie tour à tour des signes de rapprochement et des signaux d'opposition, ne rassure pas le PJD. Le risque, pour le parti de la lampe, et que l'inconstance du secrétaire général de l'Istiqlal finisse par donner lieu à un retrait de l'Istiqlal du gouvernement, en cas d'alliance, comme ce fut le cas en 2013, ou sinon à des désaccords qui entraveront le travail gouvernemental.

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), qui a obtenu 37 sièges, a mené clairement campagne sous le signe de la rupture avec le PJD, tout en défendant, par la même occasion, son bilan au gouvernement, que le parti de Salaheddine Mezouar considère comme spolié par le PJD. Mais toujours est-il que les sorties du président du parti, dans lesquelles il fustige le PJD, semblent s'inscrire dans une stratégie visant à être en position de force au moment de négocier une nouvelle alliance, et selon des sources au sein du parti, le RNI n'est pas fermé à l'idée d'une seconde alliance avec le PJD.

Et si le PJD et le PAM scellaient une alliance? Si pour le PJD, une alliance avec le PAM est "une ligne rouge à ne pas franchir", comme l'a affirmé et réaffirmé Abdelilah Benkirane, dans les couloirs du PAM, il se dit que s'il y a nécessité d'une alliance PJD-PAM, le parti du tracteur serait prêt à la mener pour "la stabilité de la nation".

Partager: tumblr

Le Parti authenticité et modernité (PAM) a remporté 21 sièges au titre de la circonscription électorale nationale, selon les résultats provisoires devant être approuvés par la Commission nationale des statistiques, annonce samedi le ministre de l'Intérieur. Cela porte le nombre de sièges remportés par le PAM à 102 (il a remporté 81 sièges dans les listes locales). Avec ce score, le PAM fait presque aussi bien que le PJD en 2011, qui avait raflé 107. Pour les législatives de 2016, le parti de Benkirane a lui aussi progressé puisqu'il a obtenu en tout 125 sièges. Les autres partis arrivent loin dernière le PJD et le PAM, ce qui confirme la bipolarisation de la vie politique marocaine.

Partager: tumblr

LIRE AUSSI: