Huffpost Maroc mg

Pourquoi la plupart des partis marocains ont fermé leur site web ce vendredi?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

LÉGISLATIVES - Dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 octobre et jusqu'à vendredi en début de matinée pour les retardataires, la majorité des partis politiques marocains ont décidé de rendre inaccessible leurs sites web.

Le Parti de la justice et du développement (PJD) a été le premier à franchir le pas en mettant hors ligne le contenu de son site web officiel, en expliquant à ses visiteurs que “le site web sera inaccessible depuis le jeudi 6 octobre à minuit, et ce jusque la fin de l’opération de vote vendredi 7 octobre”.

L’Istiqlal, le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti Authenticité et modernité (PAM), l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Le Mouvement populaire (MP), le Parti du progrès et du socialisme (PPS) ou encore la Fédération de la gauche démocratique (FGD) ont tous emboîté le pas au parti à la tête du gouvernement en suspendant momentanément leurs sites officiels. Le Parti socialiste unifié (PSU), membre de la FGD, a en revanche gardé son site en ligne, mais n’a pas publié de contenu depuis vendredi 7 octobre.

Ce choix a été fait par la majorité des partis conformément aux dispositions du décret n°2.16.69, paru au Bulletin officiel daté du 1er février 2016, qui fixe la campagne électorale du 24 septembre au 6 octobre à minuit. En revanche, le décret ne dit rien sur les canaux de communication des partis sur le web, ni ne les oblige à fermer leurs sites. Le décret dispose, en revanche, que les partis doivent cesser d’émettre des messages à caractère promotionnel dès vendredi 6 octobre à minuit.

Cette année, pour les élections législatives, les partis sont allés encore plus loin. Le PJD a, par exemple, désactivé sa page Facebook (mais pas son compte Twitter), ainsi que toutes les pages appartenants à ses parlementaires et ministres. Idem pour l’Istiqlal et la majorité des autres partis politiques.

D’autres personnalités politiques, comme la secrétaire générale du PSU Nabila Mounib, ont choisi de laisser leur page accessible à leurs abonnés mais ne s’expriment en aucun cas sur ces canaux de communication.

LIRE AUSSI: