Huffpost Maroc mg

Le PJD mène une opération séduction à l'adresse des personnes handicapées

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ÉLECTIONS - A la veille de l'échéance électorale, chaque voix compte. Le Parti de la justice et du développement (PJD) l'a bien compris. Récemment, la page Facebook du parti a été traduite en amazigh et a été sponsorisée pour avoir le plus de visibilité, au moment où le chef du parti Abdelilah Benkirane faisait un meeting à Taroudant, ville largement amazighophone.

Mais ces derniers temps, c'est une autre frange de la population qu'essaye d'attirer le PJD: les personnes en situation de handicap. Sur Twitter circule cette photo d'Abdelilah Benkirane, baisant la main d'un jeune garçon en fauteuil roulant, postée par un sympathisant du parti.

Sur sa page Facebook, le parti de la lampe a également posté en septembre dernier des iconographies à l'attention de cette population, à l'image de cette photo ci-dessous, mettant en avant la difficulté des personnes handicapées pour voter, voire même accéder au bureau de vote.

En août dernier, le Collectif pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap au Maroc lançait une initiative ayant pour but de mettre en lumière l'absence de personnes en situation de handicap dans la politique. Il mettait alors en avant les difficultés rencontrées par les individus handicapés à aller voter en raison d'un manque d'aménagements adéquats (75,5% des bureaux de vote ne sont pas adaptés pour accueillir des personnes handicapées).

Si la demande du Collectif pour une meilleure représentation des personnes handicapés dans l'appareil politique n'est pas encore une priorité pour les partis marocains, celui concernant un meilleur accès au bureau de vote a bien été entendu par le PJD.

La même association avait en janvier dernier fustigé le projet de loi pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap, et accusé Abdelilah Benkirane de faire la "sourde oreille" à ses recommandations.

LIRE AUSSI: