Huffpost Maroc mg

Le couturier Alber Elbaz fait officier de la légion d'honneur en France

Publication: Mis à jour:
ALBER ELBAZ
PARIS, FRANCE - OCTOBER 03: (L-R) French Minister of Culture and Communication, Audrey Azoulay and Alber Elbaz attend Alber Elbaz receives the Insigna of 'Officier de la Legion d'Honneur' at Ministere de la culture as part of the Paris Fashion Week Womenswear Spring/Summer 2017 on October 3, 2016 in Paris, France (Photo by Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images) | Bertrand Rindoff Petroff
Imprimer

HAUTE COUTURE - Le couturier américo-israélien d'origine marocaine Alber Elbaz a reçu une belle distinction qui vient couronner sa carrière. L’ex-directeur artistique de Lanvin s’est vu décerner lundi 3 octobre les insignes d’officier de la légion d’honneur par la ministre française de la Culture Audrey Azoulay.

“La France est fière d’un homme qui ne doit sa vie qu’à son talent et son travail”, a déclaré la ministre à cette occasion. Alber Elbaz, s’est, de son côté, exprimé sur le prestigieux public venu l’acclamer à cette occasion. “Quel magnifique premier rang”, s’est-il exclamé.

En effet, le natif de Casablanca a été décoré en présence des actrices Demi Moore et Kristin Scott-Thomas. Des personnalités de la mode se sont également rendues à l’événement, comme la rédactrice en chef de l’édition américaine de Vogue, Anna Wintour et le président de la Fédération de la couture et du prêt-à-porter Ralph Toledano.

Parti de rien, celui qui s'est installé à Tel Aviv avec ses parents à partir de ses huit mois, a eu un parcours couronné de succès dans la haute couture et le prêt-à-porter de luxe.

Alber Elbaz a travaillé pour les maisons françaises Guy Laroche ou encore Yves Saint Laurent, avant d’officier en tant que directeur artistique de Lanvin pendant 14 ans. Une aventure qui a pris fin subitement le 28 octobre dernier. Elbaz a été remplacé quelques mois après par la Franco-marocaine Bouchra Jarrar.

alber elbaz

Arrivé à New York sans le sou, il a pu compter sur le couturier Geoffrey Been pour le former. Lanvin avait pour seul but de “rendre les femmes heureuses” avec ses robes, comme il disait. "Quand je fais une robe, je pense toujours que la personne qui va la porter doit pouvoir sortir du taxi et reprendre un dessert”, répétait-il à propos de l’esprit de ses créations qui s’adressaient à toutes les physionomies.

Dans la foulée, Elbaz a levé le voile sur ses projets à venir. Le couturier a entamé, depuis deux jours, la promotion de son nouveau parfum en collaboration avec Frédéric Malle, qui devrait être commercialisé en mars 2017. “Superstitious” de son nom a été conçu en collaboration avec l’éditeur de parfums français Frédéric Malle.

“Quand Frédéric Malle m’a proposé de créer un parfum avec lui, j’ai tout de suite accepté. J’avais envie de reproduire l’odeur d’une robe, le souvenir de la femme qu’on aime, la réminiscence du moment que l’on a passé avec elle”, a déclaré Alber Elbaz au sujet de cette collaboration.

LIRE AUSSI: Le styliste Alber Elbaz quitte Lanvin