Huffpost Maroc mg

Des tags "Allah Akbar" qui auraient été faits à Casablanca sur des avions mettent Air France dans l'embarras

Publication: Mis à jour:
AIR FRANCE
Quand des avions Air France crient "Allah Akbar" à Casablanca | shutterstock
Imprimer

RADICALISATION - Dans son dernier numéro datant du 5 octobre, l’hebdomadaire satirique français Le Canard enchainé affirme que la compagnie aérienne Air France connaitrait “une montée du radicalisme” au sein de son personnel. Le site Europe 1 démêle le vrai du faux de cette enquête en révélant des détails… surprenants.

Alors que le média satirique fait état d’environ 40 avions Air France tagués “Allah Akbar”, des inscriptions qui auraient été faites par le personnel même de la compagnie, Europe 1 tempère. “Ce serait sept et non quarante inscriptions qui auraient été découvertes sur les trappes des appareils de la compagnie aérienne”, assure le site de la radio française. Et les avions sont tous… en provenance de Casablanca.

“En juillet 2015, un tel graffiti avait d’ailleurs été retrouvé lors d’un ravitaillement au Maroc, sur l’aile droite d’un Airbus, juste à côté de l’ouverture pour le kérosène”, détaille Europe 1, qui explique que le cas d’Air France n’est pas une première. En effet, depuis 2015, des inscriptions similaires ont pu être constatées sur des avions d’Easyjet.

Selon Le Canard enchainé, le système Géovision, qui permet aux passagers de suivre leur trajet sur une carte géolocalisé, aurait été piraté afin de remplacer le Maroc par “Khalifa” (“Calife”). Or, “aucune source n’a entendu parler” de ce piratage supposé.

Ci-dessous, une ligne de réponse de la compagnie Air France envoyée par mail au HuffPost Maroc le vendredi 7 octobre:

"Air France rappelle qu'elle met tout en œuvre quotidiennement pour offrir à ses passagers et membres d'équipage le plus haut niveau possible de sûreté et de sécurité.

La direction de la sûreté de la compagnie travaille pour cela en étroite collaboration avec les différentes autorités aéroportuaires et services de l'Etat.

Aucun acte de malveillance sur un vol commercial Air France n'a jamais été confirmé ni même identifié comme tel.

Les faits évoqués par le journal Le Canard enchaîné dans son article du 05 octobre 2016 ne sont pas conformes à la réalité. Il s'agit de rumeurs infondées ou d'événements sortis de l‎eur contexte".

LIRE AUSSI:
Close
Les avions les plus "animés"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée