Huffpost Maroc mg

Les villes marocaines inscrites à l'Unesco font front commun

Publication: Mis à jour:
FES
Les villes marocaines inscrites à l'Unesco font front commun | Wikicommons
Imprimer

PATRIMOINE - Le Conseil de la commune urbaine de Fès, réuni mardi 4 octobre en session ordinaire, a adopté un projet de conventions de partenariat dédié à la mise en place d’un réseau des villes marocaines classées patrimoine mondial par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Ce réseau comprendra les communes urbaines de Fès, Marrakech Al-Mechouar-Al Kasba, Rabat, Meknès, Essaouira, El Jadida, Volubilis et Ait Zineb (Ksar Ait Ben Hadou) ainsi que Tétouan. Ce partenariat aura plusieurs objectifs. Il cherchera tout d'abord à coordonner les efforts ainsi qu'à unifier les politiques de ces différentes communes afin de mieux préserver leur patrimoine, ce qui permettra de créer des banques de données.

Il sera également question d'obtenir davantage de fonds auprès de l'Unesco. L'institution a en effet mis en place des critères très précis en ce qui concerne les demandes de financement.

Pour ce faire, les présidents des communes urbaines s’engagent à généraliser le système d’information géographique (conçu pour recueillir, traiter, analyser, et présenter tous les types de données de spatiales et géographiques) aux villes classées patrimoine mondial.

De même, les recettes des secteurs industriel et cinématographique seront intégrées dans le programme de développement des villes historiques. Autre projet prévu par ce partenariat, la création de circuits touristiques entre les villes classées afin de relancer le secteur touristique et de permettre à ces destinations de se partager l'afflux de voyageurs.

D'autres ville marocaines souhaitent être inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco. En mai dernier, l'Agence pour la promotion et le développement du Nord a commencé les procédures qui permettront de mener ce projet à bien pour Tanger.

C'est également le cas pour Casablanca, dont la candidature a cependant été mise en suspens par l'Unesco, selon TelQuel, et ce à cause des "mesures de sauvegarde du patrimoine présentées dans le dossier, qui auraient été jugées insuffisantes".

LIRE AUSSI: