Huffpost Maroc mg

L'USFP fait sa campagne à Dakhla

Publication: Mis à jour:
LACHGAR
| DR
Imprimer

ÉLECTIONS - Après Errachidia, Dakhla. Plutôt discret lors de cette campagne électorale, le patron de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) s'est vraisemblablement fixé comme objectif de reconquérir les électeurs des provinces du sud avant les législatives.

Ce lundi 3 octobre, Driss Lachgar a animé un meeting de son parti à Dakhla, ville qui compte un peu plus de 110.000 habitants. Selon le journal de l'USFP, "des milliers de Marocains" se sont donnés rendez-vous sur la place Hassan II pour apporter leur soutien au parti de la rose.

"Ce rassemblement (...) composé de toutes les tranches d'âge est la preuve que l'USFP est fort et a toutes ses chances dans cette ville et station historique du Maroc", peut-on lire sur le site du parti.

Lors du meeting de Dakhla, Lachgar a aussi insisté sur le fait que ses candidats à Dakhla-Oued-Eddahab étaient tous issus de la région.

Istiqlal vs les autres

Il faut dire qu'il y a à peine quelques années, le sud du Maroc était encore considéré, avec la région de Fès-Meknès, comme le fief de l'Istiqlal. Récemment, le parti de Hamid Chabat a toutefois dû essuyer un coup dur avec la destitution début juin dernier de Ynja Khattat, de la présidence de la région Dakhla-Oued Eddahab.

L'Istiqlalien avait été élu en septembre 2015 à la tête de la région. Le 1er juin dernier, le tribunal administratif d’Agadir a cependant décidé de sa destitution pour résidence quasi-permanente avérée hors du territoire national.

Pas loin de Dakhla, à Laâyoune, l'USFP a également des chances de pouvoir remporter des sièges locaux. Dans la région Laâyoune-Saquia-El Hamra, la confrontation se fera, en effet, essentiellement entre trois candidats: "l’Istiqlalien Hamdi Ould Errachid, membre influent de la tribu des Rguibat, le Pamiste, Mohamed Salem Joumani, et l’Usfpéiste Hassan Derham", comme le souligne Jeune Afrique.

Selon le journal, celui qui a le plus de chance est Hamdi Ould Errachid, "maître absolu de Laâyoune", député-maire de la ville et également président de la région.

Il n'empêche que le candidat socialiste Hassan Derham, "patron de la première compagnie de distribution d’hydrocarbures dans le Sahara, Atlas, mais aussi de plusieurs compagnies agricoles et d’une importante flotte de véhicules de transport routier et maritime", peut encore créer la surprise.

LIRE AUSSI: