Huffpost Tunisie mg

Un dangereux virus circule sur Facebook Messenger: Comment l'éviter et le supprimer

Publication: Mis à jour:
Imprimer

RÉSEAUX SOCIAUX – Surtout ne cliquez pas. Depuis plusieurs jours, des internautes s’inquiètent d’un virus qui circule sur Facebook Messenger. En apparence, aucune raison de se méfier: un contact vous envoie un message privé avec votre photo de profil en aperçu et son prénom suivi de "Video" (Marine Video par exemple). Il est très tentant de cliquer.

Ce lien redirige vers une fausse vidéo Youtube nommée "xic.graphics" qui contient en réalité un virus de type "cheval de troie". Ce logiciel en apparence légitime permet à un virus de immiscer dans votre ordinateur et de l’infecter. Selon la RTBF, ce mouchard serait capable de collecter vos informations, vos mots de passes et données bancaires.

Un utilisateur a capturé en vidéo ce qu'il se passe sur votre mobile (vous pouvez bien entendu la regarder sans danger):

Dupé, celui qui clique (ne cliquez pas) va se voir proposer de télécharger et d’installer une extension malveillante pour lire la vidéo sur votre navigateur.

Comment supprimer le virus

Vous avez installé l’extension? Il n'est pas trop tard. Mais vous devez absolument la désinstaller. Pour ce faire, rendez vous dans le menu "extension" de votre navigateur ("Plus d’outils" sur Google Chrome, "Outils" sur Mozilla Firefox). Cherchez l’extension "EKO" et supprimez la. C’est tout.

Pour vérifier que votre ordinateur n’a pas été infecté, vous pouvez lancer un scan à l'aide de votre antivirus. Et enfin changer votre mot de passe Facebook pour sécuriser votre compte.

Facebook est au courant

Contacté par le HuffPost, Facebook explique être au courant de l'existence de ce virus. "Nous pensons qu’un infime pourcentage de nos utilisateurs a été infecté par ce contenu, nous a déclaré Facebook. Nous avons développé un certain nombre de dispositifs pour identifier ces liens potentiellement dangereux et empêcher qu'ils se diffusent. Nous sommes en train de bloquer ces contenus malveillants de nos plateformes et avons alerté les navigateurs concernés".

Connecté à son compte, l'utilisateur infecté que Facebook a repéré doit normalement recevoir une notification pour le lui signaler. Le réseau social lui proposera alors de lancer un "scan" gratuit sur l'un de ses antivirus partenaires, conçus spécialement pour repérer les outils malveillants que l'on peut trouver sur Facebook.

Ce virus arrive à un moment où Facebook lance justement en octobre sa première campagne de sensibilisation "Security Checkup" en France. "Cette initiative inédite a pour objectif de sensibiliser et d’éduquer tous les Français sur Facebook aux enjeux de la sécurité en ligne", promettant de proposer aux internautes des "tips" pour "contrôler leur expérience sur le réseau social".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Filed by Yassine Bellamine