Huffpost Tunisie mg

3 Tunisiens parmi les leaders africains de demain selon l'Institut Choiseul

Publication: Mis à jour:
CHOISEUL
capture écran
Imprimer

Entrepreneurs à succès, dirigeants d’entreprises performantes ou d’administrations influentes… Chaque année, l’Institut Choiseul classe les 100 jeunes leaders économiques africains appelés à jouer un rôle majeur dans un avenir proche.

Le classement Choiseul 100 Africa 2016 vient de tomber. Cette année, la Tunisie est représentée par trois jeunes dirigeants, à savoir Safia Hachicha, directrice générale de SWICORP Tunisie (15e), M. Walid Loukil, Directeur Général Adjoint du groupe Loukil (30e), et M. Sami Mhiri, Président Directeur Général de Sunshine Tunisie (71e).

Safia Hachicha, première tunisienne du classement était classée à la 30ème place l'année dernière et gagne donc 15 places.

Walid Loukil et Sami Mhiri font quant à eux leur entrée dans ce classement.

Dans le classement de l'année 2015, figuraient le Directeur Général de Microsoft Tunisie, Mohamed Bridaa qui se classait à la 39ème et qui n'est plus dans le top 100, tout comme Mohamed Hechmi Jilani, Président-Directeur Général du groupe Hannibal Lease.

Au niveau du Maghreb, 19 personnalités figurent dans le top 100 et émergent comme étant les jeunes leaders économiques de demain selon l'Institut Choiseul. Au total, le top 100 recense 10 Marocains, 5 Algériens, 1 Mauritanien et les 3 Tunisiens. Le jeune leader économique maghrébin le mieux classé est Mehdi Tazi, PDG de Saham Assurance Maroc.

Le premier du Top 100 est le tanzanien Mohamed Dewji, Président Directeur Général de MeTL, conglomérat de plusieurs industries dans l'énergie, l'infrastructure, les services financiers, la logistique ou encore le transport basé en Tanzanie et présent dans 11 pays africains.

Ce classement qui est établi annuellement, "identifie et classe les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins, appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique du continent dans un avenir proche". Pour sortir ce classement, l'Institut s'est basé sur 3 critères principaux: Avoir la nationalité d'un des 54 pays africains, avoir moins de 40 ans et avoir une contribution active dans le développement économique de l’Afrique.

Cet article a été rédigé en collaboration avec ilBoursa.com

ilboursa

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.