Huffpost Maroc mg

Cinq athlètes marocains suspendus pour dopage

Publication: Mis à jour:
DOPAGE
Cinq athlètes marocains suspendus pour dopage | Alpha du centaure
Imprimer

SPORT - L'image de l'athlétisme marocain continue d'être entachée par des affaires de dopage. Cinq athlètes marocains ont été suspendus par la commission de discipline de la Fédération royale marocaine d'athlétisme (FRMA) de toute compétition pour "violation des règles anti-dopage constatée par l'IAAF" (association des fédérations internationales d'athlétisme).

Il s'agit de Mohcine Cheaouri (AS FAR) suspendu pour une durée de quatre ans à compter du 10 juin 2016, d'Abdelhadi Labali (Fath Union Sport de Rabat), qui écope de huit ans de suspension à compter du 12 mai 2016 et de Hanane Ouhaddou (AS FAR) suspendue pour une durée de 8 ans à compter du 11 mai 2016, précise la FRMA dans un communiqué.

La liste des suspendus comprend également Adil Annani (Fath Union Sport de Rabat) qui été écarté des pistes pour quatre ans à compter du 21 juin 2016 et Zakaria Rabah (Club Al Moustakbal Benslimane), suspendu pour la même durée à compter du 8 juin 2016.

En mars dernier, lors d'une réunion de l'IAAF tenue à Monaco, le royaume avait été épinglé pour son programme anti-dopage, au même titre que l'Ethiopie, le Kenya, l'Ukraine et le Biélorussie. L'association avait alors estimé que la situation était "très critique" au Maroc en matière de dopage et de lutte contre ce fléau.

Un mois plus tard, la FRMA avait déposé une plainte devant le tribunal de première instance de Salé contre plusieurs athlètes évoluant aux niveaux national et international.

En mai dernier, un vaste réseau de dopage impliquant des "athlètes de haut niveau, des pharmacies et des cliniques" avait été démantelé par les autorités marocaines, tandis que six personnes avaient été interpellées.

En décembre 2014, le quotidien britannique The Telegraph révélait que dix athlètes marocains avaient fourni des tests sanguins "douteux" lors de contrôles anti-dopage.

Lors des Jeux olympiques de Londres en 2012, trois athlètes, Meriem Selsouli, Abderrahim Goumri et Amine Laâlou, avaient été contrôlés positifs aux tests de dopage et exclus de la compétition.

En octobre 2013, le footballeur marocain Hamza Abourrazzouk avait été suspendu par la FIFA après un contrôle positif à un produit dopant.

LIRE AUSSI: